Sainte-Maxime: la petite soeur discrète de Saint-Tropez | Voyage – Bonnes destinations pour les grandes vacances€

Il y a plus de boulangers et de bouchers que de discothèques et de bars à ongles à Sainte-Maxime, juste au nord de Saint-Tropez, dans le Var, en Provence. Et des bateaux de pêche colorés débarquent les prises de la journée directement sur le port.

Sainte-Maxime

Moins chic que bon nombre de ses voisins de la Côte d’Azur, cette petite ville a un style de vie sans fioritures qui convient moins aux stars de cinéma qu’au saint dont elle tire le nom. Maxime était la fille d'un comte de Grasse du IXe siècle. Elle rejeta sa fortune, se sépara de sa famille et s'en alla à Callian, où elle fonda un couvent. Une peinture dans la rue, l'église locale la montre refusant un coffre d'or.

En face de l’église se trouve la Tour Carrée, le seul véritable monument historique de Sainte-Maxime, un blockhaus fortifié construit en 1520 pour défendre la côte contre les pirates sarrasins. C’est aujourd’hui un musée d’histoire locale (ouvert de 15h à 18h du mercredi au dimanche, à partir de 3 € pour les adultes).

Sur la défensive… l'église et la tour Carrée à Saint-Maxime. Photographie: Gérard Tournebize

Sainte-Maxime est restée un petit port tout au long du 18ème siècle: vin, huile d'olive, légumes et liège de la forêt des Maures ont été chargés sur des tartanes (petits voiliers) et expédiés le long de la côte. Le port de commerce a maintenant été remplacé par une marina avec 800 amarres.

Juste derrière le port de plaisance, la promenade piétonne Aymeric Simon-Lorière, ombragée par des pins, des palmiers et des cactus, mène à une plage de gravier et de sable. Il y a des terrains de pétanque (éclairés pour les soirées), avec des balles à louer dans une cabane sur place. Une partie ne coûte que 2 € (3 € le mercredi et le samedi).

Le front de mer abrite les magasins habituels de téléphones portables et de vêtements de plage, entrecoupés de bars et de brasseries. Le Café Maxime, avenue Charles de Gaulle, regorge de vacanciers et, pour cause, les salades sont immenses et fraîches, et de généreuses planches à partager de charcuterie coûtent 12 €. De retour vers la marina, au bord des rues nouvellement pavées de la vieille ville, le Café de France y est depuis 1852, alors que Sainte-Maxime était encore un village de pêcheurs. De vieilles photos sur ses murs montrent des filets de pêche séchant à l’extérieur. Aujourd'hui, il dispose d'une terrasse extérieure, de soirées jazz et d'un déjeuner à deux plats pour 14 € – une bonne affaire sur la Côte d'Azur.

Le bistrot de louis

Le bistrot de Louis sur la place étroite Colbert est un autre favori: son menu du bistro à trois plats (26 €) vaut le coup: soupe de poisson sans faille, filet de dorade et une dame blanche (glace à la vanille, crème fouettée et sauce au chocolat) ). Pour un repas moins formel, essayez Le Porche, situé dans une arche médiévale de la rue d’Alsace, qui propose différents types de hamburgers à environ 11,50 euros, avec des frites et une salade.

Les soirs d'été, les rues autour de la Place du Marché s'animent avec les étals de bijoux, chapeaux de paille et savons à la lavande provençale. Il y a de la musique en direct et les habitants se retrouvent autour du lavoir en pierre – la vieille laverie publique – en train de manger des glaces. Le marché couvert du matin mérite également le détour – ramassez du fromage, des fruits et du poulet rôti ou laissez-vous tenter par le bar à huîtres situé à l'arrière.

Plage de la Nartelle, à quelques kilomètres au nord de Sainte-Maxime. Photographie: Gérard Tournebize

Pour une meilleure action à la plage, suivez la route côtière est et nord, en passant devant des pins parasols géants et des villas fermées, jusqu'à la plage de la Nartelle, 2 km de sable avec parasols et sports nautiques. À côté de la route, les restes rouillés d'un char Sherman amphibie utilisé lors des débarquements alliés du 15 août 1944. Endommagé par une mine terrestre allemande, le char est resté enseveli sous le sable jusqu'à la tempête de 2011 et a depuis été partiellement restauré. Les résistants français de Sainte-Maxime ont été informés du débarquement par deux messages codés transmis par la BBC à Londres: «Nancy à le torticolis» (Nancy a le cou raide) et «Le chef est affamé».

Un peu plus loin sur la côte se trouve la plage Les Eléphants, une mince bande de sable portant le nom des livres pour enfants Babar de Jean et Cécile de Brunhoff. Le couple avait une maison ici dans les années 1930 et la baie a inspiré Jean pour illustrer la lune de miel de Babar en voyage de montgolfière avec Celeste dans The Travels of Babar (1937). La villa en bord de mer est maintenant entre des mains privées mais il y a des bungalows à louer sur le camping voisin Les Cigalons (à partir de 290 € par semaine).

Les Bateaux Verts relient Sainte-Maxime à Saint-Tropez, plus flashy et plus charnu

Quelle que soit la plage sur laquelle vous vous trouvez, la vue sur le golfe est celle des façades couleur chair de Saint-Tropez. Les ferries opérés par Les Bateaux Verts desservent le complexe toutes les 15 minutes depuis le port de plaisance de Sainte-Maxime. Les visiteurs imaginent qu’ils passeront la journée à Saint-Tropez, mais trois heures suffisent probablement pour observer les allées et venues des superyachts, visiter le musée d’Annonciade et flâner dans les rues étroites.

Saint-Tropez peut être intense en été. Ses habitants bronzés et choyés défilent dans un uniforme de tuniques de plage blanches scintillantes, de bikinis en macramé et de shorts en pastel, les cheveux coiffés en arrière et un panier de raphia accroché à un mince bras bronzé. Les imitations arrivent sur des motos brillantes ou dans des voitures de sport à toit ouvert, mais elles sont faciles à repérer – le minable St-Trop est difficile à décoller.

Sainte-Maxime est peut-être la petite soeur moins voyante de Saint-Tropez, mais elle a toujours l’ambiance d’une station balnéaire chic sur la riviera: elle possède son propre casino et, comme dans d’autres endroits, une amende de 38 € peut être infligée aux hommes qui se rendent en torse nu. Il est rafraîchissant de trouver une base aussi sans prétention sur cette partie de la côte – mais amusant de pouvoir également plonger dans le faste situé à proximité.

• L'hébergement a été fourni par Restanques du Carré Beauchêne (summerfrance.co.uk), qui propose des villas avec piscine privée pouvant accueillir sept personnes à partir de 1 088 € par semaine. Easyjet dessert sept aéroports britanniques vers Nice

Vous cherchez des vacances différentes? Parcourez Guardian Holidays pour trouver une gamme de voyages fantastiques

Cet article contient des liens d’affiliation, ce qui signifie que nous pouvons gagner une petite commission si un lecteur clique et achète. Tout notre journalisme est indépendant et n'est influencé par aucun annonceur ou initiative commerciale. En cliquant sur un lien d'affilié, vous acceptez que des cookies tiers soient installés. Plus d'information.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.