Guide de Toulouse: que voir ainsi que les meilleurs bars, restaurants et hôtels | Voyage – Magnifiques vacances d’été€

Demandez aux Français où ils préfèreraient vivre et une réponse qui revient sans cesse est Toulouse. Quelque 10 000 personnes s’y installent chaque année, attirées par la ville romantique, par le climat ensoleillé du sud et par les bistrots et bodegas animés qui servent une délicieuse cuisine régionale aux côtés de savoureuses tapas espagnoles. Un esprit latin imprègne la ville à seulement 100 km de la frontière espagnole et les toulousains décontractés ne pourraient être plus accueillants. La plupart des palais et des hôtels particuliers en brique rouge du centre historique abritent des musées de classe mondiale. Avec une population étudiante de 100 000 personnes, les week-ends se transforment en une longue fiesta. Rejoignez-les en sirotant un apéro de pastis sur les rives herbeuses de la Garonne, ou dansez la salsa jusqu'au petit matin.

A VOIR ET A FAIRE

Place du Capitole

Une photographie: Andia / UIG / Getty

Une des places les plus majestueuses de France, le Capitole est bordé de grands bâtiments construits en briques tachetées de rose de Toulouse, dont l’un des côtés est dominé par la façade pastel de la mairie du XVIIIe siècle. Il est ouvert au public sauf si un mariage est prévu et un grand escalier en marbre mène à la somptueuse salle des Illustres, recouverte de fresques flamboyantes. La place est le coeur de Toulouse, emballé à toute heure, avec les habitants cherchant à obtenir une table sur la terrasse du Café Le Florida.

Hôtel d’Assézat

Une photographie: Alamy

Construit en 1555 pour un riche marchand toulousain, ce palais rose aux contes de fées mérite une visite, rien que pour sa superbe architecture de la Renaissance, mais depuis 1994, il abrite également la collection d’art de la Fondation Bemberg. Cinq siècles de peintures époustouflantes sont exposées dans des salons intimistes: Canaletto, Brueghel, Bosch, Tintoretto. Les maîtres modernes incluent Picasso, Toulouse-Lautrec, Cézanne et Matisse, avec une salle consacrée à 30 œuvres de Pierre Bonnard.
• fondation-bemberg.fr

Quartier Saint-Cyprien

Art de Damien Deroubaix aux Abattoirs. Photo: Eric Cabanis / AFP / Getty

Ce quartier est une oasis de calme de l’autre côté de la Garonne et du centre-ville. Commencez par une assiette d'huîtres au stand de Madame Ginette devant le marché couvert, puis dirigez-vous vers le plus grand musée de l'affiche d'Europe, Matou. Puis, visitez l’art d’avant-garde des Abattoirs, l’ancien abattoir de la ville.

Musée des Augustins

Photographie: Remy Gabalda / AFP / Getty

Cet immense couvent gothique est l’un des plus anciens musées du pays. Il date de 1795, date de sa laïcisation pendant la Révolution française. Il abrite une collection éclectique allant de Rubens à Toulouse-Lautrec, née à Albi, non loin de là. Le cloître et le jardin médiévaux sont particulièrement magiques, entourés de salons remplis de statues et de sculptures évocatrices.
• augustins.org

Marché Victor Hugo

Une photographie: Alamy

Toulouse compte plusieurs marchés couverts, mais rien ne se compare à ce paradis des gourmands, dont les 88 stands comprennent le spécialiste de la saucisse et du foie gras Maison Garcia, le fromager Chez Betty et le chocolatier Busquets. Il y a cinq restaurants à l'étage supérieur, mais il est plus amusant d'acheter des huîtres et de la charcuterie dans un stand et de commander des boissons aux points d'eau du marché, comme l'Electro Bar ou le Bar des Amis, qui sont heureux que les clients pique-niquent au bar. . Il y a aussi un marché de producteurs animé sur la place Saint-Aubin, à l’est du centre, le dimanche matin.
• marche-victor-hugo.fr

Groucho

Une photographie: Alamy

Toulouse est réputée pour ses boutiques de mode vintage, avec une demi-douzaine de rues étroites situées rue Peyrolières dans la vieille ville. Groucho au numéro 39 est de loin le plus populaire, avec un vaste choix de tenues rétro, des chemises hawaïennes aux lunettes de soleil Gucci des années 1970 ou aux baskets originales Adidas de Stan Smith.
• groucho-retro.com

Cité de l'Espace

Une photographie: Alamy

Les familles voyageant avec des enfants – et les personnes intéressées par les voyages dans l'espace – ne devraient pas manquer ce vaste parc futuriste (à une demi-heure de bus du centre-ville) qui témoigne de l'importance de Toulouse dans l'industrie aérospatiale européenne. Faites un tour dans la station spatiale Mir d'origine, admirez l'imposante fusée Ariane et découvrez ce que l'on pourrait ressentir lors d'un voyage sur Mars.
• cite-espace.com

OÙ MANGER

Le colombier

Dans une ancienne auberge du XVIIIe siècle, Le Colombier propose des plats régionaux alléchants, notamment du foie gras exquis. Mais la plupart des gens viennent pour le légendaire cassoulet, cuit lentement pendant environ huit heures et servi dans un plat traditionnel en terre cuite (25 €). Ce n’est pas pour les petits appétits, c’est une montagne de haricots blancs, de saucisse de Toulouse, de jarret de porc et de cuisse d’oie confite.
• 14 rue Bayard, 05 61 62 40 05, restaurant-lecolombier.com

Bar à vin N ° 5

Photographie: Thomas Cabrol

Ce lieu branché et décontracté propose l’une des cartes des vins les plus complètes d’Europe, avec près de 2 300 bouteilles, à des prix pour tous les budgets et plus de 30 au verre. La cuisine est une cuisine française gastronomique à base de tapas: des créations saisonnières telles que l’œuf truffé, le carpaccio de pétoncles, l’artichaut grillé, des assiettes de fromage local et de charcuterie (à partir de 4 €).
• 5 rue de la Bourse, 05 61 38 44 51, n5winebar.com

Chez Vicente

Le quartier des Carmes est au cœur de la vie nocturne toulousaine et la décontractée Vicente, une bodega à la française, est entourée de restaurants branchés. Les vins proviennent principalement des régions voisines de Fronton et du Languedoc. Les tapas ont une saveur locale copieuse: cœurs de canard grillés, pommes de terre à l'ail, poulpes grillés au four, pain grillé à la moelle (à partir de 8 €).
• Place de la Dalbade, 05 31 22 64 40

Solilesse

Le menu change tous les jours dans ce restaurant de briques rouges de style industriel, où les réservations sont vitales. La cuisine est haut de gamme et inventive – des huîtres dodues sur un chou-fleur crémeux avec de la vodka et une sauce tabasco, par exemple – mais les prix sont nettement bistronomiques (trois plats à 19,50 € le midi, 35 € le dîner), et il y a un grand choix de produits bio locaux vins.
• 40 rue Peyrolières, 09 83 34 03 50, solilesse.com

Le Vélo Sentimental

La Maison du Vélo, sur les rives du Canal du Midi, loue des vélos et organise des randonnées à vélo. À l'arrière, vous trouverez un café dans le jardin ombragé et une agréable cantine bohème à l'étage. Détendez-vous sur des canapés recouverts de pâte et choisissez des plats savoureux comme la morue à la provençale ou des côtes levées marinées à la citronnelle et au gingembre. Il y a toujours une option végétarienne inhabituelle à Toulouse (10,50 €).
• 12 blvd Bonrepos, 05 34 42 92 52, maisonduvelotoulouse.com

Où boire et faire la fête

Chez Tonton

Photographie: Remy Gabalda / AFP / Getty Images

Toulouse est un adepte du rugby et de tous les sports et les nombreux bars qui bordent la Place Saint-Pierre au bord de la rivière sont envahis chaque nuit par une foule déchaînée. La meilleure ambiance est chez Chez Tonton, dirigée par la géniale Madame Françoise, où la commande de spécialité consiste en une file de pastis longue de plusieurs mètres.
• 16 place Saint-Pierre, pastisomaitre.com

Gros chat

Les cocktails de ce piano-bar art déco décontracté, juste à côté de la Place du Capitole, ont été créés par le mixologue primé Andre da Silva, qui brasse tout, du martini classique au tiki, en utilisant des fruits de saison (groseille, par exemple) et de la liqueur locale de noix. La plupart des cocktails à 10 €.
• 4 rue de Rémusat, sur Facebook

Le filochard

Des foules débordent de ce bar brillant dans le mur jusqu'au trottoir et au pont de la Garonne. Il ouvre à 18 heures tous les jours et les mojitos à l'heure à 4 € sont les boissons préférées jusqu'à 19h30, avec des olives gratuites et des cacahuètes et un mélange de reggae et de techno française en plein essor. Plus tard dans la nuit, il y a généralement un groupe live.
• 6 place du Pont Neuf, lefilochard.fr

La Tantina de Burgos

Préparez-vous à un choc si vous franchissez les portes de Tantina, à l'apparence anonyme, après minuit. Le long bar ressemblera à une fiesta, avec des foules dansant au son de la pop des années 1970, un groupe de guitaristes de flamenco ou de la salsa cubaine. La plupart des gens commandent des injections de sangria ou de tequila, et des tapas sont servis à partir de 3 €.
• 27 avenue de la Garonette, la-tantina-de-burgos-bodega.com

Monsieur Georges

Dernier né de la vie nocturne toulousaine, le mythique Monsieur Georges, le labyrinthe de maisons mythiques, s’étend d’une cave à vin voûtée au sous-sol en passant par des bars de détente intimes et des bars à cocktails jusqu’à une piste de danse avec DJ.
• 20 place Saint-Georges

OÙ RESTER

Hôtel des Beaux Arts

Photographie: Jyvestudio

Surplombant la Garonne, sur la place du Pont-Neuf, cet hôtel de caractère chic est parfait pour un séjour romantique. Les 17 salles ont été décorées par des artistes toulousains, dans des styles allant de la photographie artistique au graffiti.
• A partir de 110 € B & B, hoteldesbeauxarts.com

Hôtel Albert Premier

Situé au centre de la rue Rivals, cet hôtel familial à prix raisonnable constitue un excellent point de départ. Il loue des vélos pour 5 € par jour et peut organiser un cours de cuisson pour les clients de l'école de pâtisserie voisine.
• à partir de 70 € B & B, hotel-albert1.com

La fonderie

À Saint-Cyprien, Gaëlle et Nicolas, évadés de Paris, ont magnifiquement transformé une ancienne fonderie de fer, vivant d'un côté de leur cour ombragée et louant un spacieux appartement B & B de deux étages (pouvant accueillir jusqu'à cinq personnes) de l'autre.
• A partir de 110 € B & B, lafonderie-urbanbnb.fr

Ammappart

La rue piétonne Saint-Rome est toujours animée, mais les clients découvrent une oasis de calme une fois dans le bâtiment où Amélie et Manu louent deux élégants appartements d'une chambre lumineux. Le jeune couple offre également des conseils sur tous les sujets, allant des restaurants aux magasins bio.
• À partir de 70 €, ammappart.com

La Petite Auberge de Saint-Sernin
Étonnamment pour une si grande ville, Toulouse ne compte qu'une seule auberge. La Petite Auberge, près de l’université, rue d’Embarthe, ressemble à une résidence conviviale mais chaotique, chaque dortoir ayant sa propre salle de bains et sa kitchenette.
• Dortoirs 22 €, lapetiteaubergedesaintsernin.com

Plus d'informations de toulouse-tourisme.com et hautegaronnetourisme.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.