Courchevel – Wikipédia – Les superbes vacances au ski

Station de ski en France

Courchevel 1850, la partie la plus haute de la station

Courchevel est une station de ski des Alpes françaises. Il fait partie des Trois Vallées, les plus grands domaines skiables reliés au monde. Courchevel désigne également les communes de Courchevel 1300 (Le Praz), Courchevel 1550, Courchevel 1650 (Moriond) et Courchevel 1850, qui tirent leur nom de leur altitude en mètres. Le centre de la station de Courchevel est à 1 747 mètres (5 732 pieds).[1] Le nom Courchevel 1850 a été choisi pour des raisons marketing pour concurrencer la station de ski rivale de Val d'Isère. Il s'agit du quartier Jardin Alpin de Courchevel 1850 plutôt que du centre qui se situe à 1 850 mètres (6 070 pieds).[[citation requise]

Emplacement[[Éditer]

Courchevel faisait autrefois partie de la commune de Saint-Bon-Tarentaise, mais en 2017, elle a fusionné avec La Perrière dans la nouvelle commune de Courchevel. Malgré le nom, les bureaux administratifs de la commune ne sont pas situés à Courchevel, mais toujours dans le village voisin de Saint-Bon-Tarentaise. Courchevel est dans la vallée de la Tarentaise, en Savoie département, région Auvergne-Rhône-Alpes. Courchevel fait partie des Trois Vallées, qui comprennent les stations de Courchevel, La Tania, Méribel, Les Menuires-Saint Martin, Val Thorens et Orelle. [2]

Histoire[[Éditer]

Vue du pic de la Saulire, 2700 m.

La station d'origine a été planifiée pendant la Seconde Guerre mondiale avec une étude en 1942 par le régime de Vichy et un doctorat par l'urbaniste Laurent Chappis. Chappis était un choix naturel pour diriger le développement de la station dans l'immédiat après-guerre. Courchevel 1850 était important, car c'était la première station balnéaire en France à être construite à partir de zéro, plutôt que basée autour d'un village existant.

Ski Vallée de la Tarentaise[[Éditer]

Dans la vallée de la Tarentaise, vous trouverez la plus grande concentration de stations de ski de classe mondiale au monde. Les systèmes voisins les plus connus sont Paradiski (Les Arcs, La Plagne) et Espace Killy (Val d'Isère et Tignes). Un billet de remontée hebdomadaire à Courchevel/Les Trois Vallées vous donne le choix de skier un jour dans chacun des deux autres systèmes mentionnés. Il y avait autrefois des plans pour relier tous les systèmes et stations pour créer le – de loin – plus grand domaine skiable du monde. Cependant, cette vision a pris fin avec la création du Parc National de la Vanoise.

Jeux olympiques d'hiver de 1992[[Éditer]

La vallée de Courchevel comprend également la ville de La Tania, construite pour accueillir les concurrents des Jeux olympiques d'hiver de 1992 à Albertville. Le Praz a accueilli le saut à ski olympique et les compétitions de combiné nordique pour ces jeux ont eu lieu au Tremplin du Praz au Praz.[3] Il y avait un tremplin à Courchevel 1850 sur le front de neige, qui a été retiré récemment pour des raisons de sécurité.

2019 Incendie[[Éditer]

Avant l'aube du 20 janvier 2019, un incendie s'est déclaré dans l'un des bâtiments du hameau de Courchevel 1850, qui abrite les saisonniers de la station, faisant deux morts et au moins 22 blessés. Un journal local français a rapporté que 130 pompiers étaient sur le scène.[4][5]

Championnats du monde de ski alpin 2023[[Éditer]

En mai 2018, Courchevel a été nommée co-hôte des Championnats du monde de ski alpin FIS 2023 avec Méribel.[6] Ce sera la première fois depuis 2009 que la France accueillera les Championnats du monde FIS, lorsqu'ils se déroulaient à Val d'Isère. Les courses à Courchevel se termineront à Courchevel Le Praz. Un nouveau centre de super-loisirs appelé L'Alpinium est en construction au Praz et améliorera les liaisons avec Courchevel 1850 et offrira plus de stationnement.[7]

Courchevel est la station la plus à l'ouest des Trois Vallées, le plus grand domaine skiable connecté au monde. Elle se compose de quatre villages satellites : Courchevel Le Praz, Courchevel 1550, Courchevel 1650 et Courchevel 1850. Sa plus haute station, Courchevel 1850, est considérée comme exclusive, attirant une clientèle aisée dont les familles royales. Lors de la saison 2011-2012, Courchevel change de nom, changeant les noms de chacun des quatre villages pour s'éloigner de l'association avec l'altitude. Courchevel 1850 est maintenant connue simplement sous le nom de Courchevel, Courchevel 1650 a été rebaptisée Courchevel Moriond ; Courchevel 1550 s'appelle désormais Courchevel Village et Courchevel 1330 a été rebaptisée Courchevel Le Praz.[8]

Courchevel compte 11 hôtels de luxe classés 5 étoiles. En 2011, la France a mis en place un classement 6 étoiles pour les hôtels, nommé « palaces ». Huit hôtels en France ont reçu cette note, dont deux dans le quartier Jardin Alpin de Courchevel.[9] La station compte sept restaurants étoilés Michelin, dont quatre ont deux étoiles, dont Le Chabichou.[10] Il abrite également une variété de boutiques de luxe dont Louis Vuitton, Hermès, Valentino, Loro Piana, Prada, Cartier, Fendi, Dior et Chanel.[[citation requise] La majorité des visiteurs de Courchevel sont russes.[[citation requise] De nombreux Russes visitent pendant le Nouvel An et le Noël orthodoxe russe le 7 janvier. De ce fait, les deux premières semaines de janvier sont des semaines de haute saison à Courchevel. Le nom de la station est associé aux super-riches de Russie.[11]

Courchevel possède l'une des plus grandes bases de moniteurs de ski et autres saisonniers en raison de la taille du domaine des trois vallées. Les couloirs de Courchevel sont considérés comme les pistes noires les plus difficiles au monde.[[citation requise]

La ville sœur de Courchevel est Park City, dans l'Utah aux États-Unis, et elle possède une piste de ski classée rouge nommée "Park City".

Aéroport[[Éditer]

L'aéroport de Courchevel dispose d'une piste très courte et très inclinée, d'une longueur de 525 mètres (1 722 ft) et d'une pente de 18,5 %. L'aéroport a une approche dangereuse à travers des vallées profondes, qui ne peut être effectuée que par des pilotes spécialement certifiés. A l'atterrissage, il n'y a pas de procédure de remise des gaz, comme c'est le cas dans la plupart des aéroports du monde ; il n'y a qu'une colline très escarpée qui a connu quelques accidents depuis l'ouverture de l'aéroport. Les avions à hélices plus gros tels que le Twin Otter et le Dash 7 (pouvant transporter jusqu'à 50 personnes) ont été des utilisateurs réguliers de l'aéroport au fil des ans, mais ont depuis été progressivement abandonnés et les plus petits Cessna et hélicoptères en sont désormais les principaux utilisateurs.[[citation requise]

Le programme History Channel Aéroports les plus extrêmes, le classe comme le 7ème aéroport le plus dangereux au monde.[12]

Villes sœurs[[Éditer]

Les références[[Éditer]

Liens externes[[Éditer]

Coordonnées :45°24′54″N 6°38′02″E/45.41500°N 6.63389°E/ 45.41500 ; 6.63389