Les capitales gastronomiques françaises dont vous n'avez probablement jamais entendu parler – Meilleures lieux de vacances d’été€

Voici six destinations françaises un peu obscures avec un nombre surprenant de restaurants gastronomiques.

1. Kaysersberg

(pop: 2 700)

Les Alsaciens exigent des normes élevées – dans la cuisine comme ailleurs. Olivier Nasti les rencontre au niveau deux étoiles Michelin du grand hôtel Chambard. Kaysersberg est ainsi en train de devenir le haut lieu de la gastronomie dans cette région exceptionnelle. En plus du chic repas (lechambard.fr, 160 € pour un menu de dégustation complet), Nasti possède une brasserie Winstub qui prépare des spécialités alsaciennes (choucroute, baeckeoffe, foie gras) avec panache. Et à côté des deux sont d'autres restaurants hors concours. Ne manquez pas la famille Vieille Forge (vieilleforge-kb.com, menus à partir de 27 €) ou L’Alchémille de Jérôme Jaegle (lalchemille.fr, menus à partir de 28 €).

Séjournez à: Le Chambard, également un hôtel quatre étoiles situé dans un environnement du 18ème siècle, double la chambre seule à partir de 170 € environ.

Kaysersberg

Crédit:
GETTY

2. Noirmoutier

(pop: 9 600)

La première fois que je traversais la chaussée vers Noirmoutier, quelqu'un venait de voler tous les CD de ma voiture. C'est donc sans Tina Turner que je suis arrivé sur l'île au large de la côte vendéenne. Les compensations étaient presque suffisantes. Partez d’abord pour La Marine sur le port de La Herbaudière, la pointe ouest de l’île. Le poisson moderne d’Alexandre Couillon lui a valu le statut deux étoiles Michelin (alexandrecouillon.com, menu à neuf plats coûte € 154). Le Grand Four est tout proche depuis Henrick Garriga et José Roche l’a repris il ya quelques années (legrandfour.com, 29 €). Et la Fleur de Sel reste l’adresse classique de l’île (fleurdesel.fr, 26 €).

Rester à: La Fleur de Sel: double d'environ 100 € b & b.

Noirmoutier

Crédit:
GETTY

3. Cancale

(pop: 5 200)

J'avais fini la soupe de poisson, ils m'ont amené l'homard et j'ai dit: "Le monde est mon homard". J'attendais depuis longtemps le bon endroit pour faire écho à Arthur Daley. Cancale est cet endroit. Près de Saint-Malo, il est entouré de certains des meilleurs parcs à huîtres de France. Et il a autant à manger que tout besoin breton. Olivier Roellinger a fait connaître la ville avec son Relais Gourmand, classé trois étoiles au Guide Michelin. Il la ferme maintenant, pour la vie plus simple au Coquillage (au sein du Château Richeux; maisons-de-bricourt.com, 62 €). Non loin de là, à St Mélior-des-Ondes, la Maison Tirel-Guérin est un restaurant fiable (tirel-guerin.com, environ 40 € pp). Pendant ce temps, le franco-japonais Raphaël-Fumio Kudaka tient un restaurant haut de gamme au-dessus de la créperie Breizh Café sur le front de mer de Cancale (breizhcafe.com, à partir de 65 € pour un menu fixe).

Séjournez à: Le Tirel-Guérin à l’ancienne, le double seulement coûte environ 105 €.

4. Blois

(pop: 46 000)

Le château de Blois – dans la vallée de la Loire – offre un brillant trot à travers une fine tranche de l'histoire royale française. Le son-et-lumière nocturne est moins captivant. J’aurais mieux fait de s'attarder au dîner, d’autant plus que Blois est en train de devenir un centre gastronomique royal. Assa est tellement dans l'ambiance de la fusion franco-japonaise que Fumiko et Anthony Maubert ont décroché le titre d'une étoile Michelin il y a deux ans (assarestaurant.com, € 48). L'élégante Orangerie-du-Château est une autre option intéressante (orangerie-du-chateau.fr, 36 €), tandis que, sur les rives de la Loire, se trouve La Creusille (lacreusille.fr, 34 €).

Séjournez à: Le meilleur hôtel de la ville: l’Auberge-Ligerienne-Côté-Loire, située au bord de la Loire (coteloire.com, chambres doubles à partir de 60 € environ).

Blois

Crédit:
getty

5. St Bonnet le Froid

(pop: 260)

Régis Marcon a été surnommé "le pape de la lentille verte". Il est aussi chaud avec des champignons. Tous deux abondent dans sa redoute du sud de l'Auvergne, et ont contribué à propulser son restaurant – Régis Et Jacques Marcon – au statut d'étoile Michelin (regismarcon.fr, € 138). Aussi remarquable que les lentilles et l’éminence nationale de Marcon, c’est le village lui-même: à côté du joyau trois étoiles, il y a au moins trois autres restaurants de valeur sur les magnifiques montagnes. Les Marcon ont leur propre bistro moins cher, La Coulemelle (33 €); le Fort-du-Pré est un magnifique hôtel de ferme et restaurant (le-fort-du-pre.fr, 27 €); l'Auberge des Myrtilles a la meilleure tarte aux bleuets que vous ayez jamais goûtée (aubergedesmyrtilles.fr, 19 €).

Séjournez à: Les Marcons ont l’hôtel trois étoiles Clos-des-Cîmes – chambres doubles à partir de 150 € environ – en complément de leur hôtel quatre étoiles Régis-et-Jacques Marcon, double à partir de 320 €.

Régis Et Jacques Marcon

6. Tournus

(pop: 6 200)

Les Bourguignons sont un peuple prospère qui vit sur une terre prospère. Dirigez-vous directement vers Dijon, Beaune ou, ces jours-ci, Tournus sur la Saône. Cerné d’étoiles Michelin, c’est l’endroit le plus savoureux, notamment si vous avez réservé à Aux Terrasses de Jean-Michel Carrette. Carrette est le plus grand amateur de pâté-en-croûte au monde. "Il représente les valeurs d'amitié et de partage", dit-il, méritant ainsi son étoile (aux-terrasses.com, 56 €). Le grand restaurant Greuze a longtemps fait la vedette en Bourgogne et est maintenant à nouveau interprété par Yohann Chapuis (restaurant-greuze.fr, 37 €). À proximité, Valéry Meulien fournit l'étincelle créative au restaurant Meulien (meulien.com, 48 €), tandis que Le Rempart possède un restaurant gastronomique et une brasserie de terrasse (lerempart.com).

Restez à: L'Hôtel aux Terrasses, chambre double à partir de € 70 environ.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.