Les 10 meilleures stations de ski en Amérique du Nord pour 2019 – Meilleures stations pour skier en famille

<div _ngcontent-c16 = "" innerhtml = "

Forbes

Nous avons de nouveau fait équipe avec ZRankings.com de constituer la liste définitive des meilleurs domaines skiables en Amérique du Nord. Comme toujours, nos décisions sont motivées par une multitude de facteurs, notamment les chutes de neige, le terrain, les foules et l’ambiance de la ville. Ces facteurs sont intégrés dans un algorithme principal qui fournit, pour 220 stations de ski du continent, un facteur Pure Awesomeness, ou PAF. Dans cet article, nous allons explorer le top 10 des stations de ski de PAF pour l’hiver 2018-2019.

Cet article fait également office de piège pour ce qui s’est passé dans le monde du ski au cours de la dernière année, des stations de ski de Colorado à ceux de Californie, du Canada et du Nord-Est. Le remaniement de l’industrie du ski est & nbsp; pris en compte dans l’algorithme PAF. C’est pourquoi ils méritent également d’être pris en compte ici.

Il n’ya jamais eu une saison morte qui ait mis autant de changements et de nouvelles considérations devant les skieurs. Le jeu de passe de saison, qui avait été plutôt statique ces dernières années, la gamme de Vail Resorts se confrontant à un groupe de stations plus petites et d’indépendants appartenant au Mountain Collective, a connu sa plus grande transformation depuis les années 1990. Les skieurs doivent être plus stratégiques que jamais pour choisir le forfait de saison à acheter, les stations de ski dans lesquelles se rendre et quand le faire.

Les skieurs doivent également être stratégiques en ce qui concerne le matériel qu’ils achètent. C’est pourquoi ils devraient consulter notre premiers choix pour Winter Gear pour 2019.

Il y a tout juste un an, l'Epic Pass de Vail demeurait un choix sans égal pour les skieurs recherchant une diversité de régions et de stations de ski sur une forfait de ski illimité. Le col d'Ikon a toutefois refait le paysage. Ce concours résultant de Ikon vs Epic présente aux skieurs deux passes avec des listes de stations étrangement comparables.

Le fait qu’un rival à part entière de Epic Pass puisse surgir si rapidement - et avec une offre de stations aussi forte - témoigne de la focalisation de l’équipe d’Alterra. C’est un jeu fascinant de capital-investissement dont la sortie dépendra de deux facteurs: sa capacité à vendre des Ikon Pass en chiffres qui se rapprochent de ceux d’Epic Pass de Vail et la volonté du marché public de valoriser une autre société bâtie sur un ensemble diversifié de stations reliées. par un passage.

La formation de 2017 Alterra Mountain Company, soutenue par des fonds de la société de capital-investissement de Denver, KSL Capital, et de la Crown Family of Chicago, propriétaire de la société Aspen Ski Company, a été à l'origine de tout ce changement. Les premiers grands jeux d’Alterra ont été de ramasser les complexes hôteliers du Colorado, Steamboat et Winter Park, ainsi que Mammoth Mountain, en Californie. À partir de là, Alterra en a acheté d’autres, notamment Deer Valley et Solitude, en Utah, ainsi qu’un important portefeuille de stations balnéaires à l’est.

De plus, Alterra s'est appuyé sur les relations existantes entre le Mountain Collective et a amené d'importants centres de villégiature indépendants au col Ikon, notamment Snowbird, Alta, Jackson Hole et Big Sky, des lieux où les skieurs bénéficient de cinq ou sept jours, selon les conditions. version du pass acheté.

Vail a réagi rapidement en achetant Crested Butte et en renforçant sa gamme de produits de l’est avec de nouvelles acquisitions. Le plus intéressant, Vail a séparé le Telluride indépendant de ses frères du Mountain Collective et l’a amené au col Epic, dont la version complète à 900 $ offrira aux skieurs sept jours de Tellurure, une montagne de ski que nous tenons en haute estime et la meilleure ville de ski en Amérique du Nord.

De plus, Vail a acheté Steven’s Pass dans l’État de Washington pour tenter d’attirer les skieurs de Seattle qui voyagent. Alterra a fait de même en intégrant Crystal Mountain à Washington.

Le résultat ici est que presque toutes les grandes stations de ski d'Amérique du Nord sont affiliées à Epic Pass ou à Ikon Pass. Il y aura plus que quelques skieurs passionnés qui achèteront les deux, s'octroyant un empreinte couvrant tout le pays pour moins de 2 000 dollars, un prix qui, il n'y a pas si longtemps, permettait de passer à une ou deux montagnes.

Les billets de remontées individuels continueront à coûter de plus en plus cher - ils ont touché 200 dollars dans plusieurs stations pour des dates de pointe comme la journée du président - présentant aux skieurs qui sortent deux ou trois jours par hiver avec une énigme: skiez davantage à un prix considérablement réduit par jour, ou payer pour ces billets d'une journée.

Les stations Vail et Alterra comptent sur beaucoup de skieurs qui achètent leur laissez-passer annuel tout en enregistrant un petit nombre de jours - cinq ou moins. Nous vous implorons de ne pas tomber dans ce groupe. En bref, skiez plus.

Pour cela, tenez compte des conseils que vous trouverez ici, planifiez quelques voyages, achetez le bon pass et skiez. Personne ne se plaint de trois jours supplémentaires de ski ou de passer le dernier week-end de la saison à Telluride au lieu de regarder la pluie chez lui.

Les sept dernières années ont été aussi saines qu’elles se sont produites dans l’industrie; L’existence d’Ikon, en soi, en est la preuve. Les skieurs peuvent en être reconnaissants: la concurrence est presque toujours bonne pour les consommateurs.

Les skieurs devraient également être reconnaissants, peut-être encore plus, pour une saison précoce qui a non seulement apporté de grandes quantités de neige, mais également des températures froides stables dans la majeure partie de l'ouest. Le début de l'hiver a été fort dans une grande partie des montagnes, et notamment dans le Colorado, qui a reçu d'importantes chutes de neige ainsi que des températures rigoureuses et froides.

Cela augure bien pour la conservation de la neige pendant les vacances, ainsi que pour la fabrication de neige, qui, avec le temps, peut jouer un rôle important dans l’ouverture rapide de vastes étendues de terrain aux skieurs de Noël.

Chute de neige

Dans ces classements, nous incluons de nombreux facteurs. Parmi ces facteurs, il y a les entrées de neige que nous croyons uniques. Nous prenons non seulement en compte les chutes de neige annuelles moyennes d'une station de ski (nous utilisons des moyennes de neige réelles, et non celles de brochures marketing), mais nous tenons également compte de la qualité de la neige qui tombe habituellement et de sa fréquence (non seulement de la quantité) .

Comme toujours, Tony Crocker de Bestsnow.net.

Nous tenons compte de la qualité moyenne de la neige, qui donne plus de valeur aux Rocheuses, à l’Utah et à l’intérieur du Canada occidental, par rapport à la Sierra Sierra, au Pacifique Nord-Ouest et à l’Est. Nous examinons également les écarts types des chutes de neige saisonnières des emplacements.

Cela donne plus de valeur à la neige qui tombe dans des endroits comme Alta, dans l'Utah, où les mois de sécheresse ne se produisent presque jamais, par rapport à des endroits tels que les stations de ski de la région de Tahoe, qui, même si elles peuvent maintenir une moyenne annuelle élevée, sont plus susceptibles aller mois avec des chutes de neige minimes.

Le classement complet des chutes de neige de toutes les grandes stations de ski d’Amérique du Nord peut être consulté sur le site ZRankings. classement neige des stations de ski.

Lorsque vous envisagez la neige, il est important de prendre également en compte la période hivernale pour un séjour de ski donné. Certaines stations de ski sont meilleurs paris pour les séjours de ski en début de saison par rapport à d’autres, alors que certaines montagnes ont des caractéristiques qui les rendent excellents candidats pour un séjour de ski de printemps.

Telluride, par exemple, est situé à une altitude élevée et présente de nombreux terrains orientés au nord, ce qui les aide à conserver la neige et à rester froids même lorsque le soleil printanier l'emporte sur l'hiver.

Pour les personnes intéressées à comparer les qualités de neige des stations de ski par rapport à l’hiver, chaque page correspondant à une station de ski sur ZRankings contient des graphiques montrant l’évolution de la qualité de la neige en fonction de l’hiver.

Un peu de sagesse générale autour de la neige et du ski: une fois que vous avez réservé, ne vous inquiétez pas.

C’est vrai que nous étudions les conditions météorologiques et les chutes de neige historiques de manière obsessionnelle, mais nous nous efforçons de garder notre esprit non pollué par les petits détails de la météo menant à une sortie.

Au lieu de regarder les prévisions, nous vous recommandons de regarder la météo une fois, quelques jours à l'avance, et de préparer vos bagages en conséquence. A partir de là, prenez les choses comme elles viennent. Oui, il est inévitable de regarder par la fenêtre après une nuit de plongée, mais il est plus facile de dormir si vous ne pensez plus à la possibilité de surfer sur des monts de poudre géants le lendemain.

Classements

Le Web est inondé de classements qui ont été mélangés avec peu de diligence et déchaînés sur le monde. Ce n'est pas le cas avec notre classement des stations de ski, que nous croyons être la meilleure mesure de la génialité sur terre.

Cela dit, ne prenez pas cela trop au sérieux. Skiez quand vous le pouvez, où vous le pouvez. Tant mieux si certains de ces jours peuvent être passés dans l’un de nos 10 meilleurs domaines skiables en 2019 - un classement complet des 221 stations nord-américaines est disponible à l'adresse ZRankings.com:

Getty Libres de Droits

1. & nbsp;Jackson Hole - PAF: 99,0

Jackson Hole a construit son nom et sa mystique sur l'exceptionnel: raides, neige, arrière-pays sauvage. Cependant, il a passé ces dernières années à développer sa réputation de station de ski pour tous, un lieu où les familles peuvent trouver un terrain pour satisfaire tous les niveaux de compétence.

Une station de ski peut faire beaucoup avec la montagne qu’elle possède. Jackson Hole ne sera pas moins escarpé, mais le complexe a découpé des terrains qui n'étaient pas ouverts auparavant ou qui n'étaient pas bien desservis auparavant par des ascenseurs, à utiliser comme parcelles plus larges de pistes intermédiaires qui donnent l’attrait de la montagne à ceux qui l’auraient peut-être oublié par le passé.

La dernière saison morte a été marquée par l'achèvement de Solitude Station, un pavillon destiné aux familles, aux enfants et aux apprenants. Solitude Station est une révélation pour les parents qui essaient d'élever les skieurs parmi les plus petits membres de leur famille. Le bâtiment de 12 000 pieds carrés est situé à mi-chemin de la télécabine Sweetwater.

Cela signifie que les parents, les enfants et les instructeurs peuvent faire des tours sur le terrain moelleux au pied de Jackson Hole tout en montant en gondole, ce qui peut faire toute la différence pour un enfant de quatre ans dont les mains se figent rapidement.

La télécabine est ouverte depuis plusieurs années, mais la Solitude Station confère à la montagne une nouvelle ambiance et un côté pratique. Maintenant, les enfants peuvent descendre de la télécabine, se réchauffer à l'intérieur en quelques étapes seulement, cliquer droit sur leurs skis et déchirer le bas de la montagne. Cela donne à Jackson l’équivalent de ce que Beaver Creek a près de sa base, avec sa vaste zone d’apprentissage qui est desservie par sa propre gondole, le Buckaroo Express. C’est un grand saut pour Jackson.

Solitude Station est un nom intéressant, étant donné que l'endroit sera envahi par des enfants qui se tapent à la recherche de leur prochain verre de chocolat au sucre liquide, brûlant.

Peut-être que c'était une référence à Superman? Peu importe. Ce genre d'installation comble un vide pour Jackson et le filme à nouveau comme un tremplin pour tous les goûts. Il devient instantanément l'une des zones d'apprentissage par excellence pour les débutants de tout l'ouest.

Le nouveau président de la station, Mark Kate Buckley, vient d’un contexte commercial (Nike, Disney) et s’est concentré sur l’expérience utilisateur d’un skieur de Jackson. Il faut s’attendre à ce que le complexe, qui a fait plus que quasiment n’importe où au cours de la dernière décennie, continue à chercher des pistes d’amélioration.

Cette poursuite a changé Jackson Hole au cours de la dernière décennie. Ce n’est plus la montagne dépareillée avec un grand terrain qui essaie d’être une destination à part entière. C'est là. Les skieurs peuvent dire par les restaurants sur la montagne, et par qui et combien se tiennent dans la ligne de tram.

Mais c’est toujours Jackson Hole. Les skieurs peuvent retourner dans des endroits sur la montagne qui restent éloignés et non skiés. C’est plus difficile de trouver ces créneaux qu’avant, mais l’expérience de Jackson a gardé ses dents.

La base d'hébergement reste diversifiée et bien construite, car Jackson est la principale ville de passage pour ceux qui se rendent à Yellowstone pendant la saison estivale. Les mois les plus chauds sont plus occupés dans le coin nord-ouest du Wyoming que les mois les plus froids. L'hébergement peut donc rester une valeur lorsqu'il y a de la neige sur le sol.

En parlant de précipitations sous forme de flocons, Jackson est en route pour un autre début de saison splendide. Les premières semaines de novembre de cette année, les tempêtes ont chargé plusieurs pieds de neige, créant ainsi un début de saison encore plus soutenu. La constance de Jackson est l’une des raisons pour lesquelles nous le recommandons séjours de ski en début de saison.

Où rester: The Four Seasons - Centre de l'action sur la neige à Jackson, avec une tache dominante à la base.

Où manger: Pearl Street Bagels - Le meilleur pain rond avec des trous faits n'importe où en altitude.

Getty

2. & nbsp;Telluride - PAF: 95,57

Il existe un groupe de stations de ski de premier rang en Amérique du Nord - et ce pack a un alpha. Cet alpha est Telluride. Les visiteurs pour la première fois s’émerveillent devant les murs apparemment verticaux du canyon qui se lèvent sur trois côtés à côté de la ville et se demandent: «Pourquoi ne suis-je pas venu ici plus tôt?

En ce qui concerne les paysages, aucune ville de ski nord-américaine n'est en compétition. Telluride est le Chamonix de ce continent. La ville elle-même est à un niveau similaire, car elle regorge de restaurants, de boutiques et de bars vénérables, ainsi que d’un cycle constant de nouveaux repaires qui gardent toutes les vieilles habitudes sur leurs gardes.

Les vieilles maisons de mineurs se mêlent à une nouvelle architecture de bon goût et à une élégance simple qui ferait la fierté des Danois. Telluride a dessiné une foule irrévérencieuse de personnages qui rendent cet avant-poste de San Juans unique.

Où trouve-t-on dans une portion de 5 millions de dollars de foyers dénommés la Free Box, où les citadins farfouillent dans les étagères - du DVD aux livres, en passant par les skis et les vestes - laissés par d'autres citadins, millionnaires et amateurs de ski. Découverte récente: une copie immaculée de Moby Dick.

Les pistes de ski traversent les conifères directement en ville, de telle sorte que la ville et la station de ski sont indissociablement liées à une impasse inégalée dans l’ouest du pays. Ce n’est pas une ville qui a des pistes de ski; ce n’est pas une ville à côté d’une station de ski; C’est indéniablement une ville de ski.

Ces pistes de ski qui se frayent un chemin en ville proviennent d’une crête au-dessus qui s’ouvre sur un plateau de terrains de ski qui a quelque chose pour tout le monde. Cette zone supérieure, au cœur de la station de ski, est située dans ce qu'on appelle le village de montagne. Une grande partie du logement de ski est ici, avec le logement de ski-out de ski-out abondant.

Une télécabine relie Mountain Village et Telluride, un trajet facile de 10 minutes, gratuit pour tous. Cet ascenseur commence à tourner tôt dans la matinée et dépasse minuit, ce qui signifie que les fêtards de Colorado Avenue peuvent facilement rejoindre leur maison en rondins louée à Mountain Village sans s'approcher d'une automobile.

Ceux qui séjournent à Mountain Village peuvent également utiliser un service gratuit appelé Dial-A-Ride, qui emmène les clients gratuitement partout dans le village, à toute heure du jour et de la nuit. Mountain Village a beaucoup de caractère en lui-même, avec plusieurs niveaux d’hébergement, une combinaison de maisons, d’hôtels et de condos, construite autour d’un noyau comprenant une épicerie principale et un large éventail de restaurants et de bars, y compris le seul plus de 50 miles dans n'importe quelle direction.

Le café se trouve dans la base de & nbsp;Madeline Hotel & nbsp; & amp; Résidences, qui fait partie de l’Auberge Resorts Collection, l’un des plus grands hôtels de ski de l’ouest. Madeline est suffisamment grande pour offrir un service complet, mais suffisamment petite pour préserver l’ambiance véritable qui règne sur les pistes et à soixante secondes du ski à tout moment. La piscine de l’hôtel offre une vue remarquable sur des sommets de plus de 5 000 mètres recouverts de neige et entourés d’épais peuplements de trembles et de pins.

Le ski de Telluride sert très bien les skieurs de capacités variées. Les débutants et les apprenants adoreront les larges tabliers de neige situés sous la Chondola dans le village de montagne, et Galloping Goose est l’une des meilleures pistes vertes de l’ouest qui est une vraie piste de ski (et non une piste de chat) qui couvre il serpente de 11 800 pieds.

Les premiers intermédiaires peuvent également faire le tour de la chaise 4 et prendre contact avec l’une des meilleures soirées quotidiennes sur neige du Nouveau Monde au Gorrono Ranch. Les intermédiaires cherchant des défis bien préparés trouveront leur bonheur à Telluride. See Forever est une piste bleue classique qui offre aux skieurs l’une des meilleures vues sur les San Juan du Colorado, avec des vues sur le canyon Bear Creek à droite des skieurs et sur le reste de la station de ski à gauche.

Certains des défis les plus difficiles pour les intermédiaires ambitieux se trouvent du côté de la ville, où une série de bleus plus escarpés avec des vues fabuleuses vous attendent. Ces pistes plus anciennes constituaient l’épine dorsale de la station de ski. Maintenant, ils offrent aux habitants et aux experts un endroit pour peaufiner leurs jeux contre le terrain exceptionnellement vertical qui existe sur les pentes supérieures de Telluride.

Tout en haut de la station se trouve Palmyra Peak, auquel on accède via la randonnée en montagne la plus difficile qui soit. À 1 500 pieds au-dessus de la chaise 12 et à une altitude de 13 320 pieds, il faut déployer des efforts concertés pour arriver à destination. Les skieurs en forme peuvent prendre environ 80 minutes, mais descendre est une affaire à part qui nécessite non pas de l'endurance, mais des compétences et, si vous voulez bien paraître, de la panache dans les espaces restreints.

La bonne nouvelle est que la neige à 13 000 pieds reste crayeuse et fiable, tant qu'elle colle à la pente raide.

La commodité, le charme et les références en ski de cet endroit le rendent unique en Amérique du Nord et devrait figurer en tête de liste des skieurs.

Où rester: Madeline Hotel - lieu de commandement du village de montagne, service irréprochable.

Où manger: Altezza At The Peaks - meilleures vues à Telluride, excellent menu.

Getty

3. & nbsp;Snowbird - PAF: 94.25

Tout comme la station de ski qui longe sa frontière orientale - Alta - Snowbird reste une cachette bénie par la neige où la constance des conditions l'emporte sur la plupart des autres considérations. Snowbird a toujours été le plus ambitieux du duo Little Cottonwood, toutefois, il poursuit de grands projets et améliorations qui, depuis des décennies, définissent la station de ski: le tram Snowbird, le Cliff Lodge, le tunnel de ski péruvien, le Summit Lodge, Bassin minéral.

Les skieurs en 2019 ne devraient pas s'attendre à des changements majeurs au Bird, mais ceux qui ne sont pas restés au Cliff Lodge au cours des dernières années seront ravis des rénovations apportées à la salle du vénérable bâtiment, lui permettant de retrouver son statut parmi l'élite du hôtels de ski du monde en montagne.

Snowbird a une clientèle dévouée de skieurs et de coureurs du monde entier qui attachent de l'importance à ses chutes de neige incroyablement persistantes et à ses lignes de chute abruptes et verticales qui s'étendent dans toutes les directions du haut du tram jusqu'à sa face avant. Les courses ici peuvent être merveilleusement directes, avec des lancers soutenus dans cette zone magique de 40 à 45 degrés.

Ce qui est peut-être le plus remarquable, c’est que, dans une grande partie de la station, une grande ligne en engendre une autre, l’implacable pente verticale de Snowbird permettant aux skieurs de rester rassasiés, leurs quads pompant le temps nécessaire pour se détendre. Les skieurs peuvent choisir de s’arrêter une minute, bien sûr, s’ils le doivent.

Snowbird est une destination pour ceux qui recherchent une expérience de ski frelaté. Un séjour à Little Cottonwood Canyon ne sera jamais confondu avec un voyage de magasinage faisant office de voyage de ski, ou avec une sorte de voyage digne d'un grand groupe d'amis, qui ne sont pas tous des skieurs, aux intérêts divergents.

Les gens viennent ici pour skier. Chez Snowbird, la pureté du but est évidente: personne ne comprend pourquoi cet endroit est où il se trouve ni pourquoi les gens viennent ici.

Comme la plupart des domaines skiables de l'Utah, Snowbird bénéficie également de la meilleure situation aéroportuaire pour les skieurs de Mountain West. En tant que plaque tournante pour Delta, Salt Lake propose un large éventail de vols directs à travers le pays. À peu près tous les grands n’ont besoin que d’un bond pour atteindre les pentes de l’Utah.

La même chose peut être dite pour Denver, bien sûr, qui compte encore plus de vols que Salt Lake, mais la différence cruciale réside dans le fait que l'aéroport de Denver se trouve à deux heures ou plus des grands domaines skiables, beaucoup plus longtemps lorsqu'il y a du trafic le week-end. Le trajet entre l’aéroport de Salt Lake City et Park City dure 35 minutes, puis Little Cottonwood Canyon et Snowbird n’est plus très long.

Cela permet aux skieurs de faire facilement des excursions rapides avec trois jours sur les pistes et seulement deux nuits dans un hôtel ou un lodge. Les voyageurs peuvent être sur la neige à midi le jour de leur arrivée et peuvent skier jusque tard dans l'après-midi le jour de leur départ.

Attrapez du McDonald’s dans le terminal (toujours permis en voyage) et portez un pantalon de ski juste dans l’avion. Lorsque vous enfoncez votre Big Mac et que vous mettez des frites dans votre bouche, vous risquez de dessiner quelques regards tandis que la neige fondue ruisselle de votre veste dans l'allée. Ne vous inquiétez pas. Certaines personnes n'ont jamais vu un skieur alpha dans la nature.

Où rester: The Cliff Lodge - l'hôtel de ski classique qui ne déçoit jamais.

Où manger: Le Steak Pit - il livre toujours.

Getty

4. & nbsp;Alta - PAF: 93.50

Y a-t-il une question à savoir que la machine à poudre la plus fiable en Amérique du Nord occupera une place de choix ici? Non, pas quand c’est aussi une station balnéaire empilée sur des terrains parmi les plus bruts et les plus pentus du monde. Il y a d'autres montagnes qui ont des magasins riches de l'une de ces propriétés, mais il y en a peu avec un classement élite pour les deux.

Alta se trouve tout au bout du Little Cottonwood Canyon, ce qui lui confère un peu de neige supplémentaire au cours de la saison par rapport à son voisin voisin, Snowbird. La montagne est en effet à la position la plus appropriée dans ce qui est déjà le piège à neige le plus efficace en Amérique du Nord.

Alf Engen savait-il qu’il avait choisi la version sur neige de l’utopie lorsqu’il a tracé cet endroit pour les pistes d’Alta en 1935? Nous ne le savons pas, mais nous savons qu’il a bien compris ce qui est maintenant l’une des plus anciennes stations de ski d’Amérique du Nord.

Cette décision de placer une petite partie de la Norvège dans cette région de Wasatch en Utah - un endroit où la neige est meilleure que partout en Europe - a conduit à la culture d’une montagne de ski qui est non seulement unique par sa poudreuse et son relief, mais aussi par sa beauté. Une école de ski à l'ambiance familiale qui ressemble beaucoup plus à celle d'une colline locale dans le Michigan ou le Vermont qu'à une station de destination dans l'Ouest.

C’est un endroit unique au monde dans lequel les gens reviennent année après année, avec la même mission presque toujours en vue: le ski en poudre.

La meilleure façon de faire du ski en poudre chez Alta est de s'adresser à un local. C’est le cas de toute station de ski, mais plus particulièrement de cet endroit, où apprendre chaque chute escarpée et chaque tir caché nécessite des années de contournement, de bootpack et de traversée. Mais maîtriser cet endroit, dans la mesure du possible, rapporte l’intérêt composé des gros jours de neige - et ils sont plus nombreux ici que partout ailleurs.

Alta est devenu plus attrayant pour les skieurs de destination qui ne connaissent peut-être pas cet endroit en raison de son partenariat avec Alterra, qui offre aux détenteurs du Ikon Pass cinq ou sept jours de ski à la montagne, en fonction du niveau de forfait acheté.

Alta est l’une des clés de voûte d’une remarquable sélection d’Utah pour le col de Ikon, qui inclut également Snowbird, Deer Valley, Solitude et Brighton. Considérant que c’est le premier hiver du col Ikon, les skieurs devraient s’attendre à recevoir beaucoup de nouveaux arrivants sur les pistes d’Alta. Personne, cependant, n'attend de snowboarders.

Où rester: Alta’s Rustler Lodge - skiez directement sur la meilleure neige d’Amérique du Nord.

Où manger: Le mieux est de prendre un sandwich au beurre de cacahuète dans l'ascenseur et de continuer à laper.

Getty

5. & nbsp;Vail - PAF: 90.76

Le nom prééminent du ski occupe une place sur presque tous les skieurs. Il gagne également une place sur notre liste. Cette station est dans une mission constante d’amélioration et sa liste de «nouveaux nains» est celle de la plupart des autres endroits.

Parmi les améliorations les plus récentes:

  • Réouverture du musée du ski et du snowboard au Colorado après une rénovation de 2,6 millions de dollars
  • Rénovation complète du Vail Marriott, ce qui en fait l'un des meilleurs hôtels principaux de villages de ski de N.A.
  • Dix nouveaux canons à neige monstres installés pour ouvrir les pentes de basse altitude plus tôt

Lorsque vous êtes bloqué sur un bon jeu de planches suffisamment solide pour supporter la vitesse, le travail des dameuses roulantes de Vail peut être un régal absolu. Il y a de bonnes lignes fluides ici à l'avant de la station qui peuvent permettre une excellente conduite du haut de la crête. Commencer tôt à Vail peut être essentiel pour éviter le colmatage vers le bas qui peut se produire lorsque tous les skieurs moins motivés se présentent en masse.

Malgré tous les cris qui font l’éloge des cuvettes arrières de Vail, la face avant, qui cache des endroits cachés dans ce port de bonne neige, est rapidement rejetée par les skieurs confirmés. Cela ne devrait pas.

Certaines des meilleures lignes à Vail viennent du côté gauche des skieurs à Game Creek, où il y a des pistes raides et bosselées qui, avec suffisamment de neige, peuvent se transformer en une fête des oreillers au visage, si vous croyez en de telles choses, et nous faisons certainement.

Dans les cuvettes arrières, les conditions dictent où skier. Au début de l’hiver, début janvier, de nombreux visages peuvent bien skier sur le dos de Vail. Au printemps, s’il fait chaud, les skieurs doivent suivre le soleil et il serait bien avisé de passer par-dessus la crête jusqu’après le déjeuner.

Ceux qui ont la chance d'être à Vail un jour de pluie doivent planifier stratégiquement. Les week-ends et de nombreux jours de mars nécessitent une planification et une rapidité extrêmes pour maximiser la quantité d’imprévu consommé. En général, les skieurs doivent s’éloigner autant que possible des afflux importants de personnes et faire preuve de vigilance lors des remontées mécaniques, en veillant à l’ouverture de nouveaux terrains. Dans certains cas, il faut beaucoup de temps pour ouvrir plus de 5 000 acres. Vail peut donc continuer d’ouvrir le terrain jusqu’en fin de matinée.

En début d’après-midi, les skieurs devraient exploiter les endroits les moins évidents: trucs aux abords des arbres contre les bosses et les pentes boisées bien gaies.

Il n’existe pas de village de ski construit à cet effet, sauf peut-être celui de Whistler, qui regorge d’activités aussi animées que Vail. Le lieu-dit Village de Vail regorge d’après-activités, de restaurants légitimes et de tout le reste, des bars aux dépanneurs, en passant par les incontournables magasins de bibelots.

L'hébergement en montagne à Vail se présente sous toutes ses formes, le haut de gamme se côtoie même à des endroits tels qu'Aspen, Jackson, Telluride et Park City. Mais il y a beaucoup d'options pour les familles, y compris Hôtel Talisaet un grand nombre de condos et de maisons à louer à Vail.

Dîner dans et autour de Vail Village peut dominer la plupart des villes de toutes tailles en Amérique du Nord. Parmi nos recommandations:

  • Restaurant à l'hôtel Talisa
  • White Bison - prenez le ribeye de buffle et allez vous coucher tôt.
  • Parmi les mets montagnards, essayez les bols à ramen. Assez authentique et un déjeuner de ski parfait.

Où rester: Hotel Talisa - Belle propriété récemment rénovée avec son propre ascenseur situé à l'extrême ouest de Vail.

Où manger: Le Game Creek Club de Vail offre une expérience indélébile rarement égalée dans les montagnes: les convives montent en gondole à destination d’un chat des neiges qui les emmène dîner dans les montagnes.

Getty

6. & nbsp;Aspen Snowmass - PAF: 88,86

Seul le temps dans le couloir de villégiature du centre du Colorado peut être un bien précieux. Mais Aspen est juste assez loin de la mêlée pour que les skieurs puissent facilement se ressaisir avec la sensation d'être seuls dans les montagnes.

Bien qu’il y ait beaucoup de monde à Aspen et dans les environs - et beaucoup d’autres tous les jours, il ya beaucoup d’espace pour s’étendre. Aspen Ski Company est répartie sur quatre stations de ski qui partagent une ville fabuleuse, un nom et un billet de remontée: Montagne d'Aspen, Hautes Terres d'Aspen, Aspen Snowmass et Buttermilk. Sauf pour les vacances et les semaines de pointe vers le début de l’année, aucune de ces montagnes n’est particulièrement encombrée, et c’est le cas en particulier pour Aspen Highlands, qui abrite également l’un des cinq meilleurs sacs à dos d’amorce en Amérique du Nord.

Les skieurs venant des bonnes villes trouveront qu’arriver à Aspen peut être l’un des voyages les plus faciles. Aspen accueille des vols directs depuis plus de 12 destinations pendant la majeure partie de l'hiver. Pour les villes sans vol direct, des liaisons vers Aspen peuvent être établies à Denver, Chicago, Dallas, Houston et d’autres villes centrales.

L’aéroport d’Aspen est une modeste piste bleue située loin des pistes de Buttermilk. Les vrais go-geters pourraient marcher et être sur un ascenseur dans cinq minutes. C’est tellement proche de la ville que la plupart des hôtels accueillent simplement les clients à titre gracieux, sans navette ni taxi. Cela facilite le départ matinal de villes telles que Chicago ou Dallas et le départ sur les pistes d’ici midi.

Au retour d'un voyage, les skieurs peuvent passer une journée complète avant de rentrer chez eux pour dormir dans leur propre lit la même nuit. En bref, les vols directs dans les villes de ski - plutôt que la conduite, la circulation et le manque de temps de Denver - peuvent améliorer un voyage par des multiples. Et aucune ville de ski ne propose autant de vols depuis plus de pays et plus de compagnies aériennes qu’Aspen.

Où rester: Le Gant est un tremble classique. Vieille ville confortable, sans stress et privé.

Où manger: White House Tavern - écrasez le sandwich au poulet.

Getty

7. & nbsp;Whistler-Blackcomb - PAF: 88,51

Avec ses deux sommets blancs qui cèdent la place à des tapis de conifères qui descendent en pente vers un village qui semble avoir tout pour plaire, Whistler est considéré depuis des années par le ski comme le Shangri-La. C'est en effet un mélange unique de nature brute, de panache international et de joie inspirée par Disney.

Whistler a formé une foule de passionnés qui skient presque nulle part ailleurs, survolant souvent les Rocheuses - sur tout le continent - juste pour s'y rendre. Ils cherchent à recréer un moment indélébile, enveloppé dans ce cocon à feuilles persistantes, emprisonné dans la neige par une tempête venant du Pacifique, ses produits drapés dans des draps de 10 pouces couvrant toute la place.

À certains égards, il est tout à fait irréprochable, avec 5 354 verticales (seul Revelstoke en a plus) et 8 171 acres de terrain (nulle part en Amérique du Nord). Par une journée de neige fraîche sur la montagne, les experts trouveront le nirvana ici. Il y a de longues et raides portions de pistes bien en pente avec rien d'avance pour la plupart des longs trajets, sauf plus de course, plus de neige.

La limite supérieure de la prise Whistler-Blackcomb traverse des traversées moins fréquentées et qui préservent bien la neige. Ces tronçons peuvent être sujets à des fermetures en raison d'un brouillard épais ou d'autres perturbations d'origine pacifique, ce qui les rend d'autant plus doux lorsque les portes s'ouvrent. Lorsque les sommets des montagnes sont ouverts, le matin, les skieurs doivent charger directement.

Pour les intermédiaires, c'est le ski de montagne qui excelle. Il attire les skieurs bleus avec une abondance avec laquelle peu d'endroits peuvent rivaliser - et les retient en leur promettant des choses de mieux en mieux à mesure que les skieurs s'améliorent. Whistler, pour ces skieurs, peut être un barbell de plus en plus difficile à utiliser, quelle que soit l’humeur qui le frappe.

Whistler est l’une de ces rares montagnes sur lesquelles il est non seulement intéressant d’apprendre, mais aussi d’être un expert en quête de défi.

Pour ces raisons, Whistler a un attrait particulier pour les familles qui apportent avec elles un grand nombre de capacités et de types de skieurs. Il y a quelque chose à satisfaire tous ici. Mais ne confondez pas Whistler avec un joint réservé aux familles. Its reputation as a rave base in the coastal mountains is well earned. This is, unequivocally, the hardest parting ski village in North America. It’s part Austrian, part Canadian, and part Australian.

Simply imagine a rugby crowd from Australia crossed with the Après traditions of the best ski villages of Europe. It’s like that.

Where to stay: When in Canada, do stay the Fairmont.

Where to eat: The Rimrock Cafe dominates on the seafood front.& nbsp;

Getty

8.&nbsp;Steamboat – PAF: 88.32& nbsp;

“The Boat” is an apt nickname for this place that sits off on its own in north central Colorado, with nothing tethering it—no interstates, no sister resorts, no snaking traffic jams from Denver—to the rest of the Colorado tourism universe. Skiers who end up in Steamboat don’t do it by accidents—they very much want to be there.

That’s an understandable feeling—one shared by an impressive count of snow seekers. Snow is one of the reasons Steamboat has cracked our list. Quite simply, it is the most dependable destination ski resort in Colorado when it comes to winter precipitation. Couple that with a classic Western old town on the level of Aspen and Telluride, and the offering is compellingly complete.

While the throngs of skiers who fly to Denver might find the drive to Steamboat to be farther than their liking, there are great alternatives (although the drive is eminently doable for anybody who has gripped the steering wheel from Denver to Vail). Steamboat possesses one of the great catalogues of direct-flights in the world of ski town airports.

American, United, Delta and Alaska all land their planes here—many on a daily basis during the winter. The direct flights come from across the United States and gives much of the country an expedited way to reach this unique outpost in Colorado.

Steamboat lodging offers amongst the most varied selections up in all of skiing, with options that run from extravagant six and seven bedroom homes to slope-side condos and hotel rooms going from two stars all the way up the scale.

The mountain has a wealth of ski-in, ski-out lodging within reach for a wide range of budgets, with options that include name-brand full service hotels, to simple condos ready for a family. Lodging here can often be found at rates lower than those at Vail, Aspen and other vanguard ski resorts.

The skiing at Steamboat, while not severely steep for any notable stretch, does include a wide variation of terrain that will keep skiers of all abilities entertained. For experts there are an abundance of trees and stashes around the top of the mountain that can hold cold snow well into the season even when the lower runs have gone soft.

The steepest areas on the mountain are toward the top. In specific, Chutes 1, 2, and 3 have good vertical pops where skiers can get a taste of something that feels decidedly off-piste. Christmas Tree Bowl offers some nooks that can be plumbed for powder after the obvious snow haunts have been skied out.& nbsp;

Where to stay: Steamboat Grand – a plum location at the bottom of the resort with amenities galore for families.

Where to eat: Laundry has been slaying the dining scene in Steamboat. Get there early and order with gusto.

Getty

9.&nbsp;Whitewater – PAF: 87.63

We’re sending people to inner-British Columbia and we’re not going to apologize for it. All skiers need is a flight to Spokane, a good four-wheel drive vehicle and a taste for seeking out the exceptional. Why fly here when there are so many easier options? Because snow, that’s why. Also: scenery, cool mountain towns not overwhelmed by tourism, real lumberjacks, and the chance to ski powder without having to worry too much about beating 5,000 people to the spot.

The Powder Highway is a real place, and it lives in British Columbia. Whistler, for all its charms and its monster reputation, plays no role here. These are the province’s inner mountains, where the snowfall is cold and the warmth of the Pacific plays a far smaller role in kindling rain events than it does in the coastal mountains in which Whistler resides.

Inner British Columbia is the place where the frequency of coastal snow meets the quality and temperament of the Rockies. While Banff area ski resorts can frequently get shut out because of all of the mountains in front of them for storms tracking from the west, the best parts of the Canadian powder belt catch the snow like a direct hit from a fire hose. Whitewater is the class of the ski resorts in this category.

The best skiing in British Columbia usually involves trees, and that’s certainly the case at Whitewater, where trees form phalanxes around protected powder dens and chutes that can hold cold snow for days after a major storm—events that take place on a regular basis here.

Skiers should come here well-equipped. Two pairs of skis are nice, one that can plow through the deep stuff, and a coterie of Gore-Tex and layers that won’t have you minding the snow caked about yourself for hours at a time. An outer layer with a little backbone is nice. Don’t ski in a puffer—you want to slash through the low branches of gladed slopes here without worrying you’ve sprung an expensive leak of 800-fill down.

Skiers can link a trip to Whitewater with other ski areas in the region, including Red Mountain, which doesn’t receive snowfall so prolifically, but is one of the most interesting and quirky mountains in the west. Another good spot is Fernie, which receives snow in similar quantities as Whitewater, and possesses many upper elevation shots that will keep experts interested even without any fresh snowfall.

Whitewater’s hometown is Nelson, a place that has followed the well-worn path of gentrifying mountain towns. It still has plenty of soul, however, and there is a good stable of eateries that will keep foodies sated.

Where to stay: Snag a cabin at the Logden Lodge if you can.

Where to eat: Throw down at Yum Son for some Vietnamese in the heart of the BC Powder Belt.

Getty

10.&nbsp;Big Sky – PAF: 86.91

Few ski resorts possess a name so iconic to a state and region. This ski resort in Montana lives up to its moniker. For one thing, it is big: 5,800 acres big, in fact, making it the second largest ski resort in the United States behind Park City. As for the Sky piece of the name, the crescent notch carved out of the horizon by Big Sky’s mountain is unmistakable as one of the most definitive landscapes in all of skiing.

The village at Big Sky has been growing up, piece by piece, over the years. It has not been an explosion of buildings at all once, but a steady bettering of what the place can offer to destination travelers. The resort will take a large step forward next year, when the newest installation of a Montage property opens up at the mountain.

Skiers not familiar with the property might take note of the Montage at Deer Valley, whose commanding presence at the bottom of Empire Canyon is one of the most striking hotel installations in skiing. The Montage at Big Sky will be similar, we’re told, with amenities that will take lodging at Big Sky to new levels at a new scale.

Big Sky is similar to Jackson Hole in that it’s off on its own, tucked away in a part of the west where there are no other destination resorts reasonably close. As Jackson Hole has done, Big Sky has coped with its remote location just fine, as the airport in Bozeman, less than an hour away from the resort, has built up a steadily growing repertoire of flights to a diverse set of cities, from the West Coast, the Upper Midwest and the East.

Bozeman is worth a day or two in and of itself, as it’s one of the premier towns fronting the Rockies, while also playing as a gateway city to the Yellowstone region during the summer.

As for the skiing, Big Sky has a little bit for everybody, but it really excels at catering to intermediates with thousands of acres of blue terrain sprawled across the whole mountain with crowds a non-existent threat. Cruisers can eat up the vertical here and never feel like they’re skiing the same thing over and over again. This makes it a strong candidate for families looking to get their intermediates lots of time on terrain that will challenge young skiers but not overwhelm them.

Experts will eye Lone Peak, the iconic knife edge that decorates the top of Big Sky’s snow-capped cone. Access comes through a small tram that carries only a small number of people at a time. Skiing the chute from the top is a one of those expert tests—like Corbet’s Couloir–that should warrant serious skiers’ attention.

Big Sky has a smaller lodging base than mainline Colorado resorts, but that’s because it doesn’t need it—all that acreage to be skied and not enough people to ski it. It’s one of the resort’s true charms. That said, there exist all manners of lodging here, from high-end homes with sprawling square footage to neat studios and hotels nestled up to the mountain. Big Sky is a place that remains on many skiers’ bucket lists for decades. Don’t let this situation befall you—get to Montana.

Where to stay: Get comfortable at the Spanish Peaks Mountain Club.

Where to eat: Horn and Cantle – the food is as good as the name.

& nbsp;

">

Forbes

We have again teamed with ZRankings.com to put together the definitive list of best ski resorts in North America. As always, our decisions are driven by a multitude of things, including snowfall, terrain, crowds and town ambience. These factors are baked into a master algorithm that yields, for 220 ski resorts on the continent, a Pure Awesomeness Factor, or PAF. In this piece, we’ll dig into the top 10 ski resorts by PAF for the skiing winter of 2018-2019.

This article also functions as something of a catchall for what has happened in the world of skiing during the last year, from ski resorts in Colorado to those in California, Canada and the Northeast. Ski industry reshuffling is factored into the PAF algorithm, so they’re worth considering here as well.

There has never been a skiing offseason that has put so many changes and new considerations in front of skiers. The season pass game, which had been fairly static during the last several years, with Vail Resorts’ lineup squaring off against a group of smaller resorts and independents belonging to the Mountain Collective, has seen its largest shakeup since the 1990s. Skiers must be more strategic than ever when picking what season pass to buy, and what ski resorts to travel to and when to do it.

Skiers should also be strategic about the gear they buy, which is why they should see our top picks for Winter Gear for 2019.

Just a year ago, Vail’s Epic Pass remained the unrivaled choice for skiers seeking a diversity of geographies and ski resorts on an unlimited ski pass. The Ikon Pass has remade the landscape, however. This resultant competition of Ikon vs. Epic presents skiers with two passes with resort lineups that are uncannily comparable.

That a full-fledged rival to the Epic Pass could crop up so quickly—and with such a strong offering of resorts—is a testament to the focus of the team at Alterra. It is a fascinating private equity play whose exit will be determined by two things: its ability to sell Ikon Passes in numbers that eventually approach those of Vail’s Epic Pass, and the public market’s willingness to value another company built upon a diverse collection of resorts bound by one pass.

The spark for all of this change was the 2017 formation Alterra Mountain Company, backed by cash from Denver Private Equity Firm KSL Capital and the Crown Family of Chicago, which owns Aspen Ski Company. Alterra’s first big plays were to scoop up Colorado resorts Steambo