Les 10 meilleures stations de ski en Amérique du Nord pour 2017 – Bonnes destinations pour skier

<div _ngcontent-c14 = "" innerhtml = "

L’exercice consistant à choisir une station de ski, de choisir un lieu de ski, offre aux voyageurs un problème unique à résoudre. Le skieur décide de toutes les manières: neige, terrain, hébergement, aéroports, prix et, bien sûr, nouveauté de l'expérience. Ainsi, choisir une station de ski pour les vacances de printemps ou les vacances du Nouvel An est similaire à choisir une destination de vacances en ce sens que certains endroits peuvent être appréciés pour leur nouveauté, leur potentiel inexploité ou pour leur réputation largement répandue.

Mais les stations de ski diffèrent des villes et autres destinations en ce sens qu’elles peuvent être conditionnées par les conditions météorologiques et l’état de la montagne à votre arrivée, ce qui a été construit à partir de semaines et de mois de précédentes activités climatiques. Ainsi, de cette manière, les gens qui réservent des séjours de ski font des bonds de foi plus importants que ceux qui se contentent de visiter une ville ou une région. Pour cette raison, les voyageurs qui préparent leurs itinéraires de ski devraient consulter des ensembles d’entrées plus divers et de meilleures sources de données lors de la planification de leur aventure hivernale.

C’est dans cet esprit que nous produisons à nouveau cet examen des meilleures stations de ski d’Amérique du Nord. Nous consultons divers points de données, des statistiques mises à jour et nos propres revues d'experts, toujours renouvelées, de stations de ski individuelles, afin de faciliter le travail des skieurs, du moins en ce qui concerne le choix du moment où partir pour leur voyage de ski. Voici la liste des stations de ski la plus complète et la plus complète du genre.

Pour dépasser le top 10, rendez-vous sur ZRankings.com pour un classement complet des 220 meilleures stations de ski en Amérique du Nord.

Il n’est pas aussi important de skier que d’aller au collège ou de vivre. À bien des égards, ce n'est pas important du tout. Mais comme pour le ski en général, décider où aller faire du ski est très amusant. L’exercice d’anticipation est aussi agréable que de nombreuses parties du voyage lui-même.

Alors traitez-le pour tout ce que vous pouvez et lisez.

Nous utilisons un facteur appelé Pure Awesomeness Factor (PAF) pour classer les stations de ski. Pensez au PAF comme à un kilogramme, un litre ou un degré Celsius. C’est une mesure scientifiquement significative. Tout comme nous gardons un maître kilogramme enfermé dans un coffre, contre lequel nous calibrons le monde, PAF est notre guide pour juger de tout ce qui est ski.

Le système métrique, bien qu’un excellent ensemble d’unités, était toujours supposé être quelque chose de plus. Ses créateurs aspiraient à la grandeur qui a été réalisée avec PAF, qui ne mesure pas des objets arbitraires comme la masse, la distance et la température, mais mesure plutôt la propriété de génialité la plus insondable, mais certainement existante.

La différence, assez pratique pour nous tous, est que le FAP est une mesure dynamique qui change d'année en année. Bien sûr, cela ne change pas radicalement, mais sa composition change suffisamment pour qu'une reprise annuelle soit un exercice nécessaire.

Et tout cela fonctionne sur un algorithme.

Si vous n'avez pas à planifier votre avenir, ne le faites pas. C'est la meilleure façon de skier. C’est la raison pour laquelle nous avons & nbsp; ajouté à ZRankings une nouvelle fonctionnalité étonnante que nous appelons Powderfares. Lorsqu'une grande tempête est prévue dans les cinq prochains jours pour une grande station balnéaire, nous recherchons les tarifs aériens pour cette station balnéaire à partir de 15 régions métropolitaines principales et affichons ces tarifs aller-retour vers page de la station de ski. Les tarifs sont conçus pour que les skieurs arrivent juste avant la tempête et sortent après avoir skié quelques jours de poudreuse. Skier à la dernière minute pourrait ne pas être possible pour tout le monde, évidemment, car cela demande de la flexibilité dans le travail et dans la vie. Mais si vous êtes flexible, gardez les yeux sur les Powderfares.

Et comme toujours, nous avons également appliqué nos métriques et nos yeux stricts à la détection des Top 5 des nouveaux articles d'équipement pour l'hiver 2017& nbsp; - d’étonnantes chaussures de ski et autres, plus une isolation, des bagages, un pantalon shell et une nouvelle façon de fabriquer du fil à partir de laine.

Mais d’abord, nous passons en revue la saison qui vient de s’écouler.

Une saison exemplaire pour les séjours de ski

Les skieurs qui se sont aventurés à l'ouest l'hiver dernier ont été récompensés par de bonnes conditions pour une bonne partie de la saison. Tahoe est revenu à la vie après une sécheresse de deux ans. L’Utah, le Colorado et le Wyoming se sont très bien comportés, avec de gros épisodes neigeux bien éparpillés tout au long de l’hiver. Même Taos a connu un excellent début de saison et les habitants d'Aspen parleront de l'hiver dernier pendant des années.

Dans l’ensemble, c’était un changement encourageant après l’hiver précédent, un des pires pour les skieurs, sans équivoque, depuis des décennies.

Rien de tout cela ne doit être considéré comme ayant une incidence sur la façon dont l'hiver à venir se déroulera ou sur l'avenir de la météo pour le ski en général. Ces tendances, telles qu’elles existent, doivent être examinées sur plusieurs décennies pour être considérées comme significatives. À mesure que la température ambiante augmente et augmente, nous ne pouvons prédire avec certitude comment cela affectera certaines régions et leurs chutes de neige.

Le mois dernier, j'ai rencontré Joel Gratz, le fondateur de OpenSnow, qui fournit les meilleures prévisions de neige du secteur, sur des crêpes à Chicago (le cœur du ski, vous ne le saviez pas). Il a parlé du battage publicitaire que d’autres personnes donnent à l’hiver prochain.

"Si vous me demandez de parler de 2016-2017, je dirai que je conviens avec la plupart des prévisionnistes qu’il y aura une sorte de crête sur la côte ouest et un creux sur la côte est. Cela signifie généralement des périodes de temps plus chaud et sec sur l'ouest et certaines périodes de temps très froid et neigeux au nord-est. Mais c’est la position exacte de la crête et du creux qui permet de contrôler où et quand la neige tombe, et nous ne pouvons pas le prédire."

Gratz le résume comme ceci: "Les prévisions saisonnières ne sont pas précises. Qu'il s'agisse d'un chercheur universitaire ou d'un météorologue bien rémunéré travaillant pour une entreprise de produits de base, aucun prévisionniste météorologique ne peut faire des prévisions précises sur un à six mois."

Alors arrêtez de vous inquiéter ou de vous énerver à propos de l'hiver.

Comme toujours, les skieurs misent sur les stations de ski qui attirent des chutes de neige moyennes plus élevées et des écarts types plus faibles, en tant que meilleurs endroits pour les randonnées à la recherche de poudreuse. Voir les données de neige complètes de ZRankings pour vraies chutes de neige moyennes dans les stations de ski—Pas les chiffres marketing composés — et les données complètes sur la neige pour 220 stations de ski.

Les plus grandes nouvelles de l'industrie du ski depuis plus de 20 ans

Vail Resorts, la société publique qui possède nombre des stations de ski alpin de l'ouest - et trois stations de ski "urbaines" situées à l'extérieur de Minneapolis, Detroit et maintenant Chicago, a acheté Whistler-Blackcomb l'été dernier pour 1,3 milliard de dollars.

Il est remarquable que Whistler soit sans aucun doute la station de ski la plus populaire en Amérique du Nord * qui n’était pas déjà dans le giron de Vail. Et maintenant c'est. Le passeport épique de 2018 sera un sujet brûlant; tant de stations balnéaires, tellement verticales, tant de régions. Cependant, pour en tirer pleinement parti, il faut être au chômage, sous-employé ou vivre son rêve en tant qu'écrivain de ski / expéditeur de code. Ainsi décrits, ces emplois sont peu nombreux.

Il est difficile de créer une situation parallèle dans un autre secteur d'activité, car une entreprise clé se trouve au sommet de tout cela. Il existe un contrepoids Google à Apple; un contrepoids d'Airbus à Boeing, etc.

Toutefois, l’industrie du ski n’est guère réglementée. C'est des vacances. Et, selon les industries, c'est plutôt petit. La capitalisation boursière de Vail Resorts, bien qu’elle se soit bien appréciée au cours des dernières années, s’élève à 5,75 milliards de dollars, soit encore moins de la moitié de la valeur de Twitter, qui, selon ses milliers de critiques, est une entreprise de technologie qui ne peut rien faire.

Ce n'est pas une comparaison juste, mais c'est amusant.

En bref, Vail et son passe épique sont devenus encore plus attrayants pour plus de skieurs. Toute famille qui envisage deux voyages de ski doit y jeter un coup d'œil.

Le classement 2017

Nous avons travaillé - comme des chiens! - lors de la collecte d'informations sur les pistes la saison dernière dans des stations que nous n'avions jamais visitées auparavant, et dans des stations où nous ne sommes pas allés depuis longtemps. L’équipage du classement des stations de ski ZRankings - Forbes a bien entendu dû voir le produit de la fusion Park City - Canyons, ce qui a permis de créer la plus grande station de ski des États-Unis avec 7 300 acres.

Nous avons skié en Alaska, en Californie, dans le Wyoming, en Utah, en Colombie-Britannique, dans le Wisconsin, dans le Michigan, en Arizona, au Nevada et au Colorado. Nous avons mis à jour nos données et nos rapports en personne pour plus de 20 grandes stations de ski. Cette saison: encore une fois. Si vous souhaitez que nous visitions votre complexe, contactez-nous. Je suis un gars facile à trouver, et les bonnets ZRankings sont de plus en plus omniprésents parmi les paillettes du monde du ski (cette dernière affirmation n’est peut-être pas tout à fait exacte, mais vous devriez porter le chapeau).

Tony Crocker de Bestsnow.net& nbsp; a de nouveau présenté son examen habituel des dalles de neige et des écarts types historiques en Amérique du Nord, digne de sa thèse, avec des calculs et des chiffres mis à jour, & nbsp; qui ont été utilisés dans ces classements.

Nous avons ajouté des critères, refusé de prendre en compte les autres et, comme toujours, bricolé avec l'algorithme PAF afin de trouver le mélange parfait qui vous permettra de skier au eden.

À tout le moins, nous vous livrerons plusieurs milliers de mots détournés qui contribueront à apaiser votre soif sauvage d’hiver, de neige, de biscuits et de pilsners personnalisés préparés en altitude.

Alors récupérez le pot à biscuits, ouvrez une boîte de conserve des pils les plus purs et installez-vous: ce sont les meilleures stations de ski en Amérique du Nord pour 2017.

Le couloir Corbet de Jackson Hole, de bas en haut. & Nbsp; Crédit: Shutterstock

1. Jackson Hole - PAF: 99,00

Cela devient un peu tyrannique à ce stade. Chaque année, même chose. Jackson Hole est de skier ce que les patriotes sont à la NFL. Vous enlevez les abondantes chutes de neige et il reste les meilleures lignes de chute et le meilleur terrain. Enlevez le tram et vous avez toujours une télécabine qui couvre 2500 pieds de verticale. La Nouvelle-Angleterre a été refusée à Tom Brady et l'équipe a tout de même réussi à aller 3-1. Jackson Hole fait la même chose pour les skieurs.

Et le lieu vient de faire une acquisition clé hors saison cette année: encore une autre télécabine. Ce n'est même pas juste.

L’un des coups sur Jackson était son manque de terrain pour le skieur de destination moyenne, c’est-à-dire une pléthore de pistes bleues, et cette lacune a été corrigée avec vigueur, la station ayant fait de grands progrès dans sa capacité à offrir aux skieurs un large parcours. toiletteurs dans presque chaque saison morte depuis cinq ans.

La saison dernière, la station a ouvert le télésiège Teton, qui donne accès à un tas de terrains qui ont toujours été dans les limites, mais ont été skiés moins souvent qu'autre chose dans la station et moins souvent que la plupart des terrains de l'arrière-pays et de l'arrière-pays pour lesquels Jackson est si connu. Sur le flanc gauche du skieur, Teton offre une vue imprenable sur les Tetons et permet de se divertir en prenant des clichés amusés au nord de la station. Sur la droite, il y a un grand dameur de tablier et quelques champs de poudre cachés dans les arbres.

Ce serait une bonne année si tout ce que Jackson Hole avait accompli était réussi, mais cela se poursuit avec la nouvelle télécabine Sweetwater, qui permet aux skieurs de descendre du restaurant Casper au pied de la montagne. Il y aura une station intermédiaire où les skieurs pourront décharger dans la zone de solitude.

Quelques statistiques sur la télécabine Sweetwater:

• 1 276 pieds d’élévation verticale

• 4 195 pieds de longueur horizontale

• 7,5 minutes de bas en haut

• capacité de 2 000 personnes par heure

• Ouverture prévue: 17 décembre 2016

Jackson est devenu plus populaire au cours des 15 dernières années environ, une situation qui se remarque les grands jours sous la forme de lignes de tramway et de la télécabine existante, qui sont les deux voies principales de la montagne, bien que les skieurs puissent également grimper le long de la route. côté nord de la station via Apres Vous, un quad à grande vitesse.

L’idée de cette nouvelle télécabine est double: soulager les lignes, même si elles ne sont pas quotidiennes, et permettre aux skieurs à la recherche de terrains intermédiaires de s’enfoncer plus rapidement dans les plus grandes étendues. La télécabine permet aux skieurs de se rendre directement dans la zone où tous ces terrains bleus ont été ajoutés au cours des dernières années en un seul bond.

La région a toujours été une destination classique pour les habitants de l’été, car c’est la porte non officielle de Yellowstone, mais en hiver, elle reste plus endormie que d’autres stations balnéaires et il existe encore de nombreuses options d’hébergement abordables en raison du lest des unités construites. pour la grande saison d'été.

La scène de la nourriture continue à monter.

Un de nos nouveaux spots préférés est le Persephone Bakery, qui est dirigé par un ancien Chicagoien, comme le sont la moitié des restaurants de la ville, semble-t-il. Prenez une tarte aux pommes pour aller et fourrez-la dans votre sac à dos. Ce sera la pagaille lorsque vous aurez fait deux tours de tram et que vous serez prêt pour le déjeuner, mais sa pureté de purée de pomme est la bouchée idéale pour accompagner cette tasse de café de midi. Avec cela dans votre ventre, vous pouvez le charger jusqu'au dernier tram.

Si vous n'êtes pas du genre à fourrer une tarte dans votre sac à dos et que vous vous baladez dans la ville, vous pouvez vous balader dans Persephone, votre café-sucre qui bourdonne, à quelques pâtés de maisons des magasins combinés de Magasin de jouets Mountain Man et New West Knifeworks. Ces lieux vendent non seulement des couverts dangereusement tranchants avec des poignées créées à la main, mais ils vendent également des tomahawks.

Personnellement, je n'ai pas besoin de la hache très tranchante conçue pour être lancée, mais vous pourriez le faire. Même si ce n’est pas le cas, le magasin vous permettra de prendre quelques jets de tomahawk dans l’allée, contre une cible de type jeu de fléchettes faite à partir d’une bûche de chêne sciée en travers. Ce n'est pas une expérience de magasinage normale. Jackson n'est pas un endroit normal.

Le lieu de séjour: Hôtel Terra y découvre ce qui peut être le meilleur perchoir de la montagne, à environ 30 secondes de marche du tram et en face du Mangy Moose, le meilleur bar d’avril aux États-Unis.

L'endroit pour manger: Spur Restaurant & amp; Bar - C'est de la bonne nourriture sur la montagne. Le burger est un gagnant. Pour les déjeuners, le Bloody Mary est légendaire.

2 Snowbird - PAF: 96,76

Snowbird domine le PAF. Crédit: Shutterstock

Snowbird présente tous les avantages naturels que vous souhaiteriez obtenir si vous construisiez une station de ski à partir de zéro. Il a longtemps subi des lignes de chute raides, un tramway rapide qui va du bas de la station au sommet, un pourcentage élevé de terrain exposé au nord qui garde la neige crayeuse et froide, et, bien sûr, une neige de haute qualité autre station de ski que Alta, qui se trouve juste à côté de l’est.

Skier de haut en bas dans la montagne, en faisant de grands tours, fait l’un des plaisirs les plus éminents du monde du ski. Les skieurs peuvent relier une ligne de chute abrupte à une ligne de chute abrupte du sommet à la base. Snowbird est cependant assez grand pour abriter toutes sortes de caches, clairières et goulottes que seuls les habitants et les plus entreprenants peuvent trouver. Il est difficile de porter cet endroit.

Pour les amoureux du soleil, Snowbird a ajouté le terrain Mineral Basin il y a près de 20 ans. Ces pistes à l’arrière de la montagne offrent aux skieurs une exposition qui n’existe pas sur les versants nord de la montagne. La neige peut être cuite au four, mais c’est aussi un excellent répit pour les intermédiaires qui préfèrent beaucoup de toiletteurs légers et très ouverts. Il y a beaucoup de terrains escarpés de ce côté de la montagne, aussi, il est préférable de skier après une grosse chute de neige, ou dans la chaleur du printemps ou un dégel au milieu de l'hiver.

Snowbird a dévoilé l'an dernier The Summit, un pavillon situé au sommet de la montagne, ce qui lui confère une propriété à la hauteur de l'ancre du Cliff Lodge situé au bas de la station de ski. Snowbird évite les styles de construction conventionnels du monde du ski et adopte une approche moderniste avec béton armé, verre et bois. L'effet est agréable. Le bâtiment du tram et l'entrée principale de la station, nichés dans des conifères imposants et des pentes presque toujours couvertes de neige en hiver, offrent l'un des accueils les plus intimes de l'industrie - et unique.

Le Cliff Lodge a achevé la rénovation de 350 chambres, ce qui lui permet de rester un hôtel de ski de choix. The Cliff offre une expérience unique en Amérique du Nord.

Arriver à Snowbird est un jeu d'enfant, bien sûr, car l'aéroport SLC sert toujours de plaque tournante pour Delta, ce qui signifie que les skieurs de Chicago et de la côte ouest peuvent quitter leur lit à la maison et être sur la montagne à 11h30. - et ils peuvent faire la même chose sur le chemin du retour en skiant jusqu'à 14h30 ou alors avant d'attraper un 17 heures vol de retour C’est ici que les skieurs de destination peuvent marquer ce truc fabuleux: skier plus de jours dans un lieu qu’ils ne dorment: rien de plus doux qu’un voyage de trois nuits à quatre jours de ski avec une belle couche de poudre. Et ceci est une possibilité distincte, car ZRankings calcule la probabilité d’une décharge de six pouces pendant un étirement de quatre jours chez Snowbird à 54%.

En raison de la population nombreuse de skieurs qui vivent à proximité dans la vallée de Salt Lake, nous vous recommandons d'essayer de skier Snowbird pendant la semaine. Les dimanches ne sont pas mauvais non plus, mais la montagne peut être un peu encombrée le samedi. En dehors de cela, ce côté du Wasatch reste plus silencieux que prévu, compte tenu des avantages liés à la neige, au terrain et à l'accessibilité.

En règle générale, les stations de ski les plus faciles d'accès se trouvent dans l'Utah: Park City, Deer Valley, Alta, Snowbird, Brighton et Solitude. Snowbasin et Powder Mountain sont un peu plus éloignés, mais restent un trajet beaucoup plus court que l'aéroport de Denver à l'une des principales stations de ski du Colorado.

Le lieu de séjour: Le Cliff Lodge, bien sûr.

L'endroit pour manger: pas la pléthore d'options qu'une ville de ski traditionnelle fournirait, mais nous aimons le petit déjeuner à Le chariot élévateur tellement que nous devons vous envoyer là-bas.

3 Alta - PAF: 92.05

Alta: Toujours épique, toujours fort avec le PAF. Crédit: Shutterstock

Pas de gros changement chez ce pilier de l'Utah, qui bénéficie de la chute de neige de qualité la plus prolifique de toutes les grandes stations de ski du monde. Et oui, nous classons Alta comme une station de ski majeure, même si elle n’inclut peut-être pas certains des aménagements luxueux, des chambres d’hébergement de luxe et des restaurants qui sont devenus la norme dans une grande partie du secteur.

Alta n'a pas besoin de ça. Le terrain et la neige font l'envie du reste du monde du ski. C'est ce qui fait l'envie des snowboarders, un groupe qui, s'ils veulent profiter de ce coin spécial de la terre, devront enfiler des bottes rigides et deux planches au lieu d'une.

Mais la nourriture à Alta a augmenté de plus en plus et au point où manger une soupe de pommes de terre et de jambon dans l’une de ses cafétérias classiques est un répit agréable et savoureux. Les brownies: aussi bien.

L'école de ski pour enfants ici est réputée pour faire sortir les enfants du haut du terrain difficile avec aplomb. Il n’y aura peut-être pas de meilleur terrain de formation pour les femmes, ni de meilleur personnel dans l’industrie pour les enseigner. Il n’ya pas la moindre odeur de corporatisme qui peut envahir certaines écoles de ski ici. L’environnement ressemble plus à une école maternelle progressive qu’à une boutique de baby-sitting dorée, et c’est précisément parce qu’il s’agit plus de la première que de la dernière.

De superbes photos existent partout chez Alta. C'est un endroit où les chaussons et les longues traversées sont aussi courants que les remontées mécaniques. La plupart des meilleurs clichés de cette partie du Little Cottonwood Canyon nécessitent un travail quelconque. Alta n'offre pas ce qu'il y a de mieux à ceux qui ne font que monter à la chaise, à ceux qui montent par une poulie électrique. Les skieurs normaux peuvent obtenir des tirs de héros à Alta, c'est vrai, mais ces lignes de poudres de qualité magazine ne se présentent pas à la hauteur des skieurs de station standard.

Alta profite encore plus que son voisin Snowbird du flux de neige favorable généré par sa géographie locale. Être à l'extrême est du canyon signifie qu'Alta reçoit de 15% à 20% de neige supplémentaire ou plus que Snowbird, qui est déjà dans une classe à part par rapport au reste de l'Amérique du Nord.

Pour cette raison, il n’ya pas de meilleur endroit pour planifier un voyage en début de saison que celui de Little Cottonwood Canyon. Les pistes escarpées sont souvent prêtes à skier avant le 15 décembre et l'endroit est complètement enseveli au moment du réveillon du Nouvel An. C'est un contraste frappant par rapport à de nombreuses stations de grandes lignes qui recherchent encore suffisamment de couverture pour Noël.

Alors, bien sûr, venez tôt à Alta, venez tard, mais soyez prêt à travailler. Hero Snow ne skie pas tout seul.

Lieu de manger: manger un délicieusement dense Barre de tram sur l'ascenseur et continue de roder!

Lieu de séjour: Rustler Lodge Alta est un classique. Karma de poudre folle ici.

4 Telluride - PAF: 91,92

Beaucoup de façons d’aller gros à Telluride, le sultan de PAF. Crédit: Getty

Il n’ya peut-être pas de meilleure combinaison ville-station en ski. Il n'y a que trois participants à la discussion: Park City, Aspen et Telluride. Nous préférons Park City et Telluride à Aspen, du point de vue de la ville, et c’est un combat serré entre ces deux-là.

Il n'est pas discutable, cependant, que Telluride se faufile mieux en ville que Park City. Ils sont longs, ils sont raides, ils sont hauts et ils font face au nord, ils restent donc crayeux et faciles à tailler tard dans la saison.

Un des plaisirs les plus acharnés de tout le ski est de faire de grands virages, Plunge, un grand dameur, vers la ville au beau milieu d'une journée ensoleillée. Les skieurs peuvent voir toute la ville quand ils descendent, flanqués d'épaisses bandes de forêt, le soleil à l'arrière.

La partie supérieure de Telluride offre certains des terrains les plus escarpés du Colorado dans une station de ski. Les skieurs qui marchent sur l’épaule gauche du skieur, Palmyra Peak, peuvent continuer à grimper au fur et à mesure qu’ils montent sur la montagne, avec des goulottes plus serrées et plus abruptes à mesure que l’altitude monte. Les skieurs qui s'approchent du sommet dans la direction opposée peuvent se rendre dans Gold Hill Chutes lorsque la couverture est bonne, l'un des terrains de ski les plus crus dans les limites du Colorado.

Les skieurs peuvent également continuer à avancer, au-delà des goulottes, et escalader les escaliers de Gold Hill, qui ont été verrouillés dans le rocher de San Juans, ce qui en fait un nœud sommaire dans la montée facile à gérer. À partir de là, l'angle de terrain devient de plus en plus net. Arrêtez-vous quand l'inclinaison vous convient.

Les skieurs indifférents à la randonnée peuvent skier sur les longues bosses heureuses de Gold Hill Express et explorer toutes sortes de petits coups et dégagements qui donnent aux bons skieurs des poudreuses bien inclinées. Si vous tombez sur Telluride pendant une tempête particulièrement intense, le meilleur jeu consiste souvent simplement à skier les pistes qui tombent en ville, en bouclant tour après tour de longues et excellentes pistes de ski automnal, et en laissant la course de poudreuse au sommet, où le contrôle des avalanches permet de garder les pistes fermées tard dans la matinée, aux yeux des touristes moins avertis.

Les familles peuvent trouver toute une gamme de solutions d'hébergement de qualité à Mountain Village, une ville distincte de Telluride, située à mi-montagne. Parce que la ville a été construite autour de la station de ski, elle regorge de maisons de skis aux pieds, d'hôtels et de condos, ce qui facilite les soirées avec les enfants plutôt que de s'écraser dans la ville même.

Telluride est peut-être la station de ski / station de ski la plus facile à utiliser sans voiture. Les skieurs doivent prendre une navette de l'aéroport de Montrose-Telluride, qui prend environ 70 minutes.

Mais une fois en ville, que ce soit à Mountain Village ou à Telluride, les visiteurs n’ont guère de raison de monter dans une voiture. La télécabine de Telluride fonctionne de 7h30 à minuit et est gratuite pour tous. Ceux qui séjournent à Mountain Village peuvent aller à Telluride pour dîner et se promener dans les bars, ou même aller dans la direction opposée et se rendre de la ville à un dîner au Allred's, un restaurant situé au sommet de la télécabine.

Ce petit moyen de transport en commun gratuit confère à Telluride une sensation unique et préserve deux bases distinctes autour desquelles la station a été construite: la vieille ville minière et le plus récent, le Mountain Village.

Lieu de séjour: les sommets. Maintenant propriété de la station elle-même, The Peaks a fait l’objet de rénovations considérables. Son emplacement et ses commodités rendent difficile à battre.

Lieu de restauration: La Marmotte - charmante et savoureuse, située à l'intérieur d'une cabane du XIXe siècle.

5 Whistler-Blackcomb - PAF: 91,78

Whistler Village a une gravité en soi. & nbsp; Credit: Shutterstock

Whistler, qui fait maintenant partie de l’empire Vail Resorts, assistera sans aucun doute à une augmentation du nombre de visites des détenteurs de l’Epic Pass au cours des deux prochains hivers qui souhaitent faire quelques tours dans la chaîne côtière de la Colombie-Britannique. Ce n'est pas un projet de récupération standard pour Vail, cependant. Whistler était déjà un centre de villégiature de premier ordre qui applique les meilleures pratiques et figure parmi les meilleurs de l'industrie parmi de nombreux indicateurs.

Alors, qu'est-ce que Vail va changer, mis à part l'introduction de l'Epic Pass (et, après cet hiver, la fin de la participation de Whistler au Mountain Collective Pass)? Rien d’énorme pour les skieurs, probablement pas avant quelques années au moins.

La montagne ne manquera pas d’attirer les détenteurs d’un laissez-passer Mountain Collective cette année, exerçant ses derniers droits sur ces pentes de la Colombie-Britannique.

Les débutants et les familles cet hiver bénéficieront des améliorations de 2,4 millions de dollars apportées par Whistler à ses domaines d’apprentissage. La montagne a également ajouté 32 nouveaux canons à neige, portant son arsenal pour la neige artificielle à 317 canons positionnés à des points clés de la montagne.

Peut-être le plus intéressant, Whistler a étendu son programme pilote de formation de neige qui pourrait aider à préserver le glacier Horstman, qui se contracte à une vitesse croissante en raison du réchauffement des températures hivernales. Ce serait bien si ce genre d'expérience n'était pas nécessaire, bien sûr, pour des raisons évidentes, et parce que les hivers plus froids à Whistler signifient moins de neige fondue, moins de pluie et plus de poudre, une cause contre laquelle nous pouvons tous nous mobiliser.

Whistler est maintenant la deuxième plus grande montagne de ski en Amérique du Nord, avec 8 171 acres, devant le record de 7 300 acres de Park City, mais derrière le Powder Mountain de l'Utah, qui affirme que sa nouvelle expansion lui permet d'atteindre 8 464 acres. Outre la taille, Whistler et Powder Mountain ont peu de points communs, ce dernier étant une station de ski sans fioritures avec un terrain amusant, mais sans la neige abondante qui recouvre Alta et Snowbird.

Cette montagne - en fait, ce sont deux montagnes, Whistler et Blackcomb - reçoit de grosses chutes de neige à la suite de tempêtes tourbillonnant dans le Pacifique. La montagne Blackcomb reçoit plus de neige, 469" un an contre 413" un an pour Whistler Mountain, mais ses pentes préservent moins bien la neige, car moins de ses pistes sont orientées vers le nord. Si vous êtes dans un cycle de neige profonde, ce qui se produit certainement à Whistler, vous serez peut-être mieux à Blackcomb Mountain. Mais s'il ne neige pas depuis un moment, dirigez-vous vers l'autre sommet.

La combinaison d'un dénivelé skiable géant, de chutes de neige saines et d'un village qui rappelle l'Autriche rend l'expérience de Whistler unique et digne d'être recherchée. Le village tire sa vie nocturne animée d'un groupe omniprésent de non-Canadiens qui font en sorte que le centre de villégiature aille le jour et aide la fête du village avec enthousiasme la nuit. Sachez ceci: il n'y a pas de ville de ski en Amérique du Nord qui organise des soirées comme Whister.

Ceux qui ne viennent pas de la côte ouest voudront probablement consacrer une semaine à Whistler, car le vol à destination de Vancouver peut être coûteux et, avec le trajet requis par la route, il s’agit d’une longue journée à chaque bout du voyage. Venez quand le temps est le plus froid: de janvier à début février.

Lieu de séjour: Fairmont Chateau Whistler

Lieu de restauration: nous avons déjà mentionné cet endroit, mais Peaked Pies doit être essayé.

6 Vail - PAF: 91,58

Vail, à plus de 5 000 hectares, dépasse de loin la vue de face. Crédit: & nbsp; Bloomberg

En tant que station de ski, Vail est devenue le plus grand nom du ski avec une combinaison de marketing, d’exécution, de météo et de terrain. La station de ski poursuit sans relâche l'amélioration à toutes les phases, depuis l'ouverture de nouvelles superficies, l'ajout de propriétés d'hébergement clés et l'amélioration de son infrastructure de levage. Il y a une raison pour laquelle cet endroit est toujours en haut de chaque liste que vous voyez.

L'été dernier, Vail a remplacé le Sun Up Lift, connu sous le nom de Chair 17, par un nouveau quad haute vitesse qui soulagera les pressions de la ligne et permettra aux gens de suivre plus fréquemment le terrain dans les vasques arrières Vail. Avec le remplacement de 17, chaque élévateur majeur de Vail est désormais amovible, ce qui le rend agréable, facile à charger et rapide.

Les skieurs connaissent Vail pour sa réputation de chien alpha du Colorado et de navire amiral de Vail Resorts, regorgeant de villages et de activités qui sont à moitié Disney et à moitié stations de ski.

Vail mérite le crédit pour sa neige et son terrain. La montagne de Vail peut être l'opération la plus véridique en matière de neige. Si Vail rapporte 10 pouces de frais, alors les skieurs peuvent être sûrs qu'il s'agit bien de 10 pouces, mesurés près de la moyenne montagne. La montagne recueille en moyenne réelle 358 pouces par an et les skieurs ont 14,1% de chances qu'un jour apportant six pouces ou plus de neige. Les pentes orientées au nord couvrent 40% de la montagne, ce qui permet de préserver la quantité de neige qu'il reçoit. Tous ces faits signifient que Vail occupe la 13e position en ce qui concerne la qualité de la neige dans ZRankings classement neige des stations de ski.

La meilleure façon de skier à Vail est en milieu de semaine quand les habitants de Denver ne sont pas là. Levez-vous tôt, prenez les remontées mécaniques quand elles s'ouvrent et dirigez-vous tout droit vers l'arrière de la montagne. S'il y a de la neige fraîche, il est préférable de présider cinq personnes et de faire le tour jusqu'à ce que vous ne soyez plus à l'aise. De là, skiez aussi vite que possible vers le bassin de Blue Sky et prenez l'ascenseur Skyline Express. Sondez où les skieurs vont avec vos yeux et allez ailleurs.

L'un des jeux sournois consiste à skier sous les remontées mécaniques, car il offre moins de débattement que de nombreuses autres routes et beaucoup de skieurs n'aiment pas l'attention que suscite le fait de skier sur la scène principale par centaines. des personnes ascendantes. Ignorez-les et riez tout en bas lorsque vous vous mordez dans les coups au visage et que votre neige devient épaisse.

Les skieurs peuvent également effectuer de bonnes descentes sur l'Orient Express, mais les lignes de chute ici sont moins consistantes et la neige loin des arbres peut être légèrement tourmentée par le vent.

Quoi que vous fassiez, continuez à avancer, continuez à skier. Le bon jeu chez Vail est de skier dur et furieux dès le départ. Prenez un café rapide et un bar Clif, offrez-les à l'ascenseur et continuez à charger. À 14 heures, vous êtes donc prêt pour une bière à Lionshead - et vous serez en mesure d'obtenir un siège prune, également une ressource chérie.

Les familles avec enfants apprécieront le Game Creek Bowl, qui comporte des lignes d’automne pures, mais pas très raides. Lost Boy est une excellente piste verte qui attrape le soleil tôt le matin et constitue une excellente escapade sur les hauteurs de la montagne pour les enfants qui commencent à skier.

Le logement ici est plus complet que n'importe où. Les skieurs peuvent descendre dans les anciennes unités de condos ou se détendre au Ritz, dont le bar offre un cadre idéal pour l'après-midi.

Lieu de séjour: Le Sebastian & nbsp; est exemplaire.

Endroit pour manger: Standard de montagne. Cet endroit est un bon restaurant de ville haut de gamme au milieu du village de ski.

7. Aspen Snowmass - PAF: & nbsp; 90,00

Aspen a tout ce qu'il faut, une puissance PAF croissante. Crédit: Shutterstock

Aspen a toujours été la ville de ski par défaut traditionnelle, en particulier pour ceux qui ne connaissent peut-être pas des endroits comme Park City, Telluride et Aspen. Et il est vrai qu'Aspen était probablement la première ville de ski il y a 30 ans, mais c'était avant la montée en popularité de Vail, Breckenridge et d'autres sites qui ont depuis dépassé Aspen en nombre total de journées de ski.

Les skieurs Aspen sont d'accord avec ça.

L'une des meilleures choses à propos du ski d'Aspen, peut-être la meilleure, est le manque général de foules que l'on rencontre sur les pistes. La ville peut être occupée, elle est souvent occupée, mais en règle générale, de nombreuses personnes se rendant à Aspen y vont pour être vues, pour manger, pour boire, pour faire la fête, ce qui laisse les pentes de la région grandes ouvertes pour ceux qui ont voyagé ici avec l'intention expresse de déchirer.

For us, any story about the four Aspen ski resorts—Aspen Mountain, Highlands, Buttermilk and Snowmass— begins with Highlands. This is the place where you can lap long groomers, and well-spaced glades without skiing within 50 yards of a person for hours. Aspen Highlands is resplendently chill.

If you've mined out all of the lift-accessed terrain for stashes and powder, head to Highlands Bowl, where a moderate boot camp delivers skiers to all kinds of goodies and pockets that can stay fresh and un-skied for days. Do two or three of these in an afternoon and skiers will enter the gates of beer town with no regrets and a well-earned thirst.

Skiing at Aspen Mountain is a one of the special experiences of the sport, with its runs spilling into town, much like Telluride or Park City. But don't let all of the old money and one-piece Bogner suits fool you. Aspen Mountain is a relatively steep pitch. There aren't many places to hide for nascent intermediates, but there are plenty of places for experts to find cold snow.

We like to duck into the trees between groomers, where the glading may be light, but the snow deep. Wear a helmet and drink in the snow that stays cold until the end of March, thanks to shade and altitude. Eat a burger at the top, and grab a table with a good view to the north looking across toward Highlands, it's bowl and powder lines clearly discernible.

Buttermilk is basically a mountain wholly dedicated to beginners and kids, its easy rolling slopes give skiers who are learning natural places to find their legs, try their turns, and check their speed in the gullies and run outs that follow shortfall lines. Buttermilk is also home to many of the Winter X-Games events, which makes it a natural draw for snowboarders who want to spend their days in the park.

Snowmass, built up more recently, and farther outside of town, feels more like other large destination resorts. There is a considerably large village whose only purpose is to service the ski resort, and the buildings and infrastructure here are mostly new and of the same theme.

Skiing-wise, Snowmass offers a bit of everything and it's big enough to keep even industrious skiers occupied for days. The fall lines here aren't as sustained as Highlands or Aspen Mountain, but the top of the mountain offers little shots that feel more apart from town and civilization than anything else in Aspen. They're short, but they offer skiers some challenge when the snow has been eaten up around other sections of the hill.

Crowds can become noticeable here during the holidays and at the height of spring break, but they're generally quite smaller than skiers encounter in Summit County, Colorado and the other resorts closer to I-70. The biggest difference is that Aspen doesn't draw many day or weekend skiers from Denver, who are can be a majority presence on the slopes in Breckenridge, Winter Park and other spots. Aspen is just a tad too far for most to make the effort, being an extra two-hour drive past Vail.

Most of the destination skiers in Aspen arrived here by plane, at the Aspen airport, which has more flights to more places than any regional ski town airport. In the middle of winter, for instance, there are five non-stop flights daily from Chicago, another three from Los Angeles, six to eight from Denver, and many others from San Francisco, Dallas, Atlanta, Houston and other cities.

And once skiers arrive at the Aspen Airport, their travel is effectively done. Town is five minutes away, and most hotels have a shuttle that makes the quick trip free of charge. Skiers could walk with their gear over to Buttermilk in about five minutes. Like Salt Lake City, this makes it quite possible to ski on the day of arrival and the day or departure. So skiers in major cities can turn a three-night trip into four days of skiing. To the productive skier goes the powder.

Place to eat: Remains the White House Tavern. Chicken Sandwich, people. Chow down.

Place to stay: The Gant&nbsp;gives skiers easy walking access to town, plus great condo-like rooms with easy access to the base of Aspen Mountain.

8 Revelstoke - PAF: 87.50

Boom! Get buried in BC pow at Revelstoke. Credit: Shutterstock.

For those skiers who are obsessed with statistics, Revelstoke is a well-known quantity. Its vertical drop of 5,620 feet is the only one that ranks ahead of Whistler's. And indeed, skiers at Revelstoke can put in epic laps that can torch even the most aggressive of off-season leg programs. Just when it seems like the run has to be over, you clear another rise and the apron of snow falls away once again, down, down, down toward the Columbia River's churn fall below.

The vertical drop may be out of the Alps, but the skiing here is decidedly British Columbian, with stands of lodgepole pine-infesting most of the mountain, all the way up to the top lift-serviced terrain. The gondola here offers perhaps the most scenic ride of any enclosed capsule in North America, with a view of the river and more of the rising Canadian Rockies to the east.

Revelstoke possesses a northerly latitude, but its peak is only 7,300 feet, so the best time to visit is often in January, as only 26% of its slopes face north, which doesn't make for great preservation of snow, although the mountain does get a lot: 350 inches a year. Because of it tall profile, snow conditions, much like those at Whistler, can vary greatly as skiers&nbsp;descend from the top of the mountain toward the bottom.

Shots inside the North Bowl offer legitimate expert skiing, giving skiers places to test their ability to whip out fast turns on steeps that can often be thick and chunky with snow. Moderate runs run up and down the length of the mountain, offering those seeking satisfaction through big groomer turns a place to find a unique nirvana.

Hurtling down the mountain here makes more sense than other places; this is not the dense scene that some skiers expect in Colorado or Utah. This isn't the easiest place to get to; it's just not. Skiers will have to fly into Kamloops or Kelowna, the latter billed as convenient. But it's still a two-hour schlep to Revelstoke, and there aren't a plethora of direct flights in, although there is now some decent service from the West Coast.

Town has rapidly changed during the last decade to reflect its status as a major resort destination, but it it still remains a railroad and logging hub on the western slope of the Rockies. It's a far more interesting place in many ways&nbsp;than a town that's been wholly bent on the resort industry for decades.

One itinerary for skiers considering Revelstoke: fly to Calgary and drive west into the Rockies, reserving time to ski Banff and Lake Louise. From there, meander further west to Revelstoke. Skiers can retrace their steps, or, if doable, can dump their rental car in Kelowna and fly out from there. This gives skiers a unique vantage on British Columbia and Alberta skiing, although they miss the sumptuous powder holds further south: Whitewater, Red Mountain and Fernie.

An even better plan, for those with the luxury of two weeks: drive down to Whitewater, Red and then over to Fernie in order, then fly back out of Calgary. Then write us a letter and tell us what it was like, other than epic.

Where to stay: The Sutton Place Hotel - the only ski-in, ski-out hotel on the mountain

Where to eat: Woolsey Creek Bistro

9 Park City - PAF: 86.7

Park City offers a unique combination of town and mountain. Credit: AP Photo/Rick Bowmer, File

This is the place that so many people were talking about last winter. Acreage, apparently, does matter when it comes to getting people to vote destination ski trips, as Park City's bookings were way up after it's merger with Canyons, making it the large ski resort in the&nbsp;United States.

Canyons and Park City did not before sharing a border. Park City's northern boundary was still about two miles from Canyon's southern boundary. The two ski resorts were merged into one with the new Quicksilver Gondola, forming a set of linked lifts that begins at Park City's Main Street that runs for six miles due north, more than half of the way to I-80. The merged ski resort has two base areas, both of them centers of gravity unto themselves.

It's a long way between the two best lifts for steeper terrain, however, as skiers will need close to an hour to get from Jupiter Bowl at the old Park City Mountain over to Ninety-Nine Ninety, formerly of Canyons. We actually prefer the latter lift, as it's fall lines tend to be longer and truer compared with some of the awkward fall lines and long run-outs at Jupiter. The north side of Ninety-Nine Ninety remains the best skiing on the Park City side of the Wasatch.

For those who are willing to do a little dirty work, there are good shots to be had all over the ridge that forms the back of Park City. Moderate boot packs will get skiers Jupiter Peak to the south, Scott's Bowl in the middle and Murdock Bowl to the north. For skiers seeking powder, it can usually be found in one of these places if the snow has remained cold.

For old schoolers, the Canyons' side of PC holds some classic bump runs with perfectly calibrated fall lines: Devil's Friend and Massacre. On the PC side, Motherlode Meadows offers widely-gladed trees that are a sneaky first play on a powder day.

At the end of the day, there are few things so satisfying as skiing down the town-side runs, one of them aptly named Quit 'N Time, shouldering your skis and heading to the place you favor for beer and eats.

A couple of our favorites, right off the Town Lift:

• Davanza's, which is the local favorite for cans of beer, pizza slices and the best sandwiches in the Wasatch.

• High West Distillery and Saloon, which has a growing reputation for blending and distilling some of the best Whiskies in the Rockies.

Park City offers perhaps the most well-rounded package of any North American ski resort:

• It's giant, at 7,300&nbsp;acres, with terrain for all skiers

• Includes an elite, old-school ski town with the best Main Street in skiing

• Other resorts close at hand: Deer Valley, Alta, Snowbird, Solitude, Brighton

• Perhaps the easiest major destination resort to access, just 35 minutes from SLC airport

Place to eat: We'd be remiss if we didn't send you to Fireside Dining at Deer Valley's Empire Canyon Lodge. The experience features changing stations of cuisine that may include seafood stews, giant lamb shanks, raclette softened in front of the fire, and chocolate-dipped strawberries. Don't eat lunch.

Place&nbsp;to stay: Treasure Mountain Inn, on Park City's Main Street, gives skiers an elite location, walkable to the town lift, at reasonable prices for downtown. Skiers who stay here will have zero need for a car.

dix. Beaver Creek - PAF: 85.9&nbsp;

The top of the mountain at Beaver Creek is mellow enough for beginners and kids. Credit: Bloomberg

Every year, Beaver Creek reasserts its dominance in all things cookies by staging a cookie-cooking contest. This will be the 13th time this has gone down. The best part, for most of us: skiers can wander around and eat all the entrants' products for free. All day.

Who has all day to eat cookies, though, when an entire mountain, which is rarely as crowded as some of the other I-70 resorts, beckons? The best plan is to get out early and lap Birds Of Prey Express, mix in some glades and a couple of screamers on Grouse Mountain and then head in for cookies and beer.

Not every day can be so ridiculous. But every day can be close to Beaver Creek, where they hand out fancy cookies, warm from the oven, each afternoon as skiing winds down on the mountain. Look for the people in aprons and blue coats. It helps to have a child with you, so borrow one if you have to (from someone you know!) - just know the kids gets first dibs if there's only one cookie left, which seems to happen to us far too often.

Cookies and ritzy accommodations—including an actual Ritz—aside, Beaver Creek offers a lot to skiers. Including some of the better snow in Colorado. Beaver Creek averages a true 329 inches of snow per season, November through March, and skiers stand a 12.2% chance of seeing six or more inches of snow on a day. That nets to 55% odds of a powder day when you take a trip of six days to BC. Additionally, north-facing slopes comprise 55% of Beaver Creek's terrain, which helps the Colorado mountain preserve the snow it gets very well.

Remarkably, the snow graph for Beaver Creek at ZRankings shows that the resort holds the same snow score all the way from Jan 15 to March 15. That's a combination of snowfall, elevation and slope aspects coming together to create an excellent set of conditions for capturing and preserving snow.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.