Étude de la NSAA : la saison de ski connaît une forte reprise – Meilleures stations pour skier en famille

La National Ski Areas Association (NSAA) a annoncé que le nombre de visites de skieurs dans les régions des États-Unis s'élevait à 59 millions pour la saison de ski 2020/21, la cinquième meilleure saison jamais enregistrée et une forte reprise après la saison 2019/20 raccourcie par la pandémie.

Une visite skieur est comptabilisée à chaque fois qu'un client ski ou snowboard se rend sur un domaine skiable ou une station. Ces chiffres sont compilés chaque année dans le cadre des études de fin de saison et démographiques Kottke de la NSAA. La NSAA a commencé à recenser les visites au cours de la saison 1978/79.

« Quelle année ça a été. De l'incertitude totale à une saison dans le Top 10 en termes de participation. Cela montre le large spectre que notre industrie a comblé cette année », a déclaré Kelly Pawlak, président et chef de la direction de la NSAA. « Nous sommes fiers de l'adoption collaborative des meilleures pratiques COVID-19 que tous les domaines skiables ont mises en œuvre et suivies avec diligence de l'ouverture à la fermeture. Les Américains aspiraient à des loisirs de plein air sûrs et les domaines skiables à travers le pays ont été livrés. »

Des données supplémentaires montrent que le domaine skiable américain moyen a été ouvert pendant 112 jours la saison dernière, contre 99 jours au cours de la saison 2019/20 raccourcie par la pandémie. Alors que les fermetures forcées ont affecté de nombreux domaines skiables la saison dernière, cette année, ce n'était pas le cas. Les domaines skiables, pour la plupart, sont restés ouverts pendant la durée de la saison prévue.

Les domaines skiables de petite et moyenne taille (définis par la capacité des remontées mécaniques) ont bien performé cet hiver, avec plus de consommateurs choisissant de rester près de chez eux pour les voyages de ski et une demande locale accrue pour les loisirs de plein air en général.

La pandémie a affecté à la fois le fonctionnement du domaine skiable et le comportement des consommateurs. Parmi les domaines skiables répondants, les ajustements COVID-19 les plus courants étaient les limites de capacité des skieurs, à la fois en salle et en montagne ; les exigences d'achat ou de réservation à l'avance pour l'accès aux remontées mécaniques et l'équipement de location ; et les modifications ou la suppression des cours collectifs. Malgré ces défis, 78 pour cent des exploitants de domaines skiables ont déclaré que la saison avait dépassé leurs attentes.

« Les gens ont dû changer leurs habitudes pendant la pandémie, et les domaines skiables n'étaient pas différents », a déclaré Pawlak. « Nous avons essayé de nouvelles choses et avons rapidement appris que non seulement elles fonctionnaient comme prévu, mais que bon nombre de ces « solutions de contournement » ont amélioré l'expérience de nos clients et des membres du personnel. Les exploitants de domaines skiables profiteront de cette expérience pour continuer à essayer de nouvelles techniques et technologies.

Ces nouvelles technologies comprenaient des systèmes de réservation en ligne et des solutions de commerce électronique mises à jour, car de nombreux domaines skiables nécessitaient l'achat à l'avance de billets de remontée pour garantir le respect des restrictions de capacité locales. Cela a entraîné une baisse des ventes de billets aux guichets de 46% en 2019/20 à 17% en 2020/21. Comme prévu, le pourcentage de visites des détenteurs d'abonnements de saison est passé à 51% contre 45% la saison précédente.

Au cours des saisons précédentes, les consommateurs skiaient le plus souvent le week-end et les jours fériés, ce qui en faisait un défi constant pour remplir les pistes en milieu de semaine. La saison dernière, les visites en semaine étaient responsables de 48 % du total des visites, une augmentation de 27 % par rapport à la saison précédente. Les restrictions de capacité, le travail à distance et la flexibilité de l'école ont permis à davantage de skieurs et de cavaliers de visiter les domaines skiables en milieu de semaine.

La mise en œuvre des meilleures pratiques en matière de santé publique a assuré la sécurité des consommateurs, du personnel et des communautés, mais a également posé des défis pour l'industrie. Le nombre de cours a diminué de 30 pour cent, en raison de l'interdiction des cours collectifs, traditionnellement populaires. A l'inverse, la participation à une activité en solo comme le snow tubing, qui peut être pratiquée en groupe, mais dans son propre tube à distance des autres, a doublé.

Ces mêmes pratiques de santé publique ont conduit à l'annulation d'événements à grande échelle et ont imposé de sévères limitations aux services de restauration. En conséquence, il est prévu que les revenus de ces branches d'activité auxiliaires soient en baisse en 2020/21. Ces données sont toujours en cours d'analyse. Cependant, les domaines skiables se sont adaptés à ces changements avec 41 % d'entre eux mettant en œuvre la commande en ligne pour les points de vente d'aliments et de boissons.

Comme de nombreuses industries, les stations de ski ont eu du mal à trouver des travailleurs cette saison. Soixante pour cent des stations de ski répondantes ont déclaré qu'elles n'étaient pas entièrement dotées en personnel cet hiver. La pause sur les programmes de visas de travail internationaux J-1 et H-2b a été un facteur contributif. Le domaine skiable moyen manquait de 55 salariés, dont la moitié seraient venus avec un visa de travail international.